Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/plusjamaqn/wakinglife/wp-content/themes/wakinglife/header.php on line 12

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home/plusjamaqn/wakinglife/wp-content/themes/wakinglife/header.php on line 13
Blog Forum

Je rongeais tranquillement mon frein dans une file d’attente des Assedics quand il débarqua; Comme ça, sorti de nulle part, juste en face de moi. Son apparition s’accompagna d’un flash de lumière intense.
Je sursautai.
La femme qui attendait derrière moi cria. Les gens se retournèrent vers lui, en silence. Ils le scrutaient, estomaqués.

C’était un jeune homme dans la trentaine, flanqué d’une tunique en lin blanche, cheveux longs et mal rasé. On l’aurait dit tout droit sorti des années 70.

Je rompis le silence en premier :
- Merde alors ! Vous êtes qui ? Vous sortez d’une dimension parallèle ? Vous venez du passé ?
- Tu sais qui je suis. Tu l’as toujours su.
- Nom de dieu, c’est pas vrai !
- C’est ça, tu y es.
- Vous êtes le Messie c’est ça ? Le fils de Dieu ? Alors Dieu existe vraiment ?
- Bien sur qu’il existe, comme toi et moi, et il t’aime infiniment.

Il souriait d’un air béat, presque niais.
Je me pris naturellement au jeu du tutoiement :
- Bordel de merde, c’est fou. Tu sais depuis combien de temps l’humanité t’attend ?
- Oui mon fils, je sais, 2000 ans et des poussières …
- Et moi, si tu savais comme je t’ai attendu !
- Sois en paix maintenant, la rédemption est proche.
- Putain, tu vas en chier, t’imagine pas à quel point.
- Quoi ?

Je sorti mon Opinel d’un geste rapide et précis et le flanquait juste sous sa gorge. Le barbu n’en revenait pas, il était tétanisé.
La foule eu un mouvement de recul, suivi d’un temps d’hésitation, comme un flottement.

Une femme s’avança pour s’interposer, mais son mec la retint par le bras.
Puis un type plus courageux que les autres sortit du rang, spontanément : “Je te le tiens si tu veux” me lança t’il.
Il était immense : Deux têtes de plus que moi. Il devait peser 120 kilos, prêt du double de ce gringalet de sauveur.

Jésus était blême, il bafouillait :
- Vous avez souffert, je le sais. Mais je vous apporte le salut. Ne salissez pas vos âmes.
- Ne me parle pas de souffrance l’ami : T’as plus 2000 ans de rattrapage à te farcir sur le sujet. C’est un véritable séminaire qu’il te faut pour te mettre au goût du jour. Ton cinéma sur la croix n’était qu’une mise en bouche.
- Écoute ton cœur mon fils, il réclame le pardon.

- Tu me saoules avec tes phrases de cul béni, Ducon !
Je lui décochai un violent coup de pied dans le tibia. Il s’affala sur le carrelage avec un bruit sourd.

Je repris :
- Laisse nous parler. On a plein de choses à vous dire, à toi ton père et à sa poule, le Saint Esprit.
On en était où déjà ? Ah oui ! La souffrance. C’est ce que ton père a fait de mieux ici. Personne n’y comprend rien d’ailleurs. Elle est même considérée comme la preuve la plus évidente de son inexistence. Tout est souffrance ici bas, sous toutes les formes possibles : La folie, la maladie, la vieillesse, la frustration, la laideur, la dépression, l’amour, la haine, la condition humaine, le deuil, la mort, la trouille …
Tu sais ce qu’une mère qui perd son gosse pense de toi ? Tu sais combien de penseurs sont devenus fous à fouiner dans leur mal être ? Combien se sont perdu en cherchant un sens à l’existence ? Tu sais combien d’âmes sèches se trainent comme des coquilles vides dans leur vie absurde ? Combien supportent l’insupportable en l’espoir de jours meilleurs ? Combien maudissent leur créateur de cette souffrance qu’ils supportent ?

- Mais j’ai racheté toutes vos souffrances, je les offre à Dieu. Vos péchés aussi seront lavés.

Je lui encastrai mon genou dans la bouche. Une dent vola et son nez commença à pisser le sang :
- Ta gueule j’ai dit. C’est moi qui cause. Nos péchés tu dis ? Mais on se torche le cul avec ta rédemption. Ça fait belle lurette qu’on a rejeté le concept même de péché. Aucun homme n’est responsable de ses actes. Il ne fait que tenter de survivre dans cette réalité hostile que vous avez mis en place. Les seuls responsables, c’est vous. J’irais même plus loin; A voir toute les souffrances que l’humanité a encaissé pendant ton absence, c’est un véritable miracle que la situation ne soit pas davantage chaotique. La vérité, c’est que l’humanité est une véritable armée de saints. Je béatifie sur le champ l’ensemble de l’humanité et je te destitue, toi et ta minable triplette de Dieux de pacotille. Il n’y a qu’un péché et il est divin : C’est la création.
- Non, tu ne peux pas, tu n’as pas le droit.

Je lui administrai un coup de pied supplémentaire entre ses cuisses. Il se plia en deux instantanément, le souffle coupé. Le sauveur avait bien des testicules : Je venais de les lui broyer. Il faudrait maintenant qu’il fasse appel à l’Archange Gabriel pour assurer sa descendance.
- Je peux tout, vous n’existez plus pour personne ici-bas. On a largement eu le temps de faire ton deuil. Quant à Dieu, ton père, on a appris à vivre sans. Tu sais, on t’as déjà liquidé une fois, on peut recommencer.

Le Christ cédait maintenant à la panique. Il tenta une roulade sur le côté pour se dérober de mes coups, mais mon ami le malabar le rattrapa par le col. Il m’interpela “On peut le finir dit ?” : Il me désignait du menton le reste de l’assemblée.
En effet on pouvait lire dans la plupart des regards une impatience consumée : L’envie d’en découdre avec le Sauveur. Depuis le temps qu’ils cherchaient un responsable à leur malheur.

Je lui répondis “Bien sûr. Il n’est pas à moi. Mais ménagez le. Histoire, qu’il y en ait pour tout le monde.”

Ainsi, je laissais ma victime entre les griffes d’un petit échantillon de l’humanité et quittais l’agence, décidé à terminer mes courses. Du coin de l’œil je vis la mêlée se refermer sur le messie, comme le 15 de France sur le ballon pas rond.

Cette vision me donna du baume au cœur : La journée s’annonçait plutôt bien.

11 commentaires pour “Jésus t’aime”

Curieux article…

Que doit-on comprendre ? Tu avais juste envie d’écrire, je présume ?
En tout cas, tout ça n’est pas très gai… Je ne pense pas que beaucoup de gens apprécieront ce texte… Même si quelque part, il est paradoxalement réaliste puisque si Jésus faisait réellement apparition comme tu le prétends, je pense qu’on lui réserverait le même sort… Les plus audacieux du moins…

J’avais juste besoin de régler mes comptes avec mon éducation religieuse. Le catholicisme entretien un culte de la souffrance, de “l’épreuve”, du destin, du péché.
Tout ça est vraiment ridicule par certains aspects. Il y a des objections évidentes qu’un enfant de 9 ans pourrait lever, tellement le tout ne tient pas la route. Si je devais choisir une religion je fuirais certainement celle-ci et sa mascotte crucifiée.

En tout cas, j’apprécie ce texte qui exprime l’essentiel : la nullité des discours religieux par rapport aux souffrances des hommes.
Quand on pense, avec un peu de bon sens, qu’on met sous les yeux de petits enfants l’image de la crucifixion, qu’on s’en sert comme exemple et menace !!.

Et oui, Uppaluri Gopala Krishnamurti l’a très bien montré, nous sommes victimes d’un principe pervers, désastreux, mis en place notamment par le christianisme : la subordination à un modèle unique et utopique ou idéal au nom duquel on tue, on torture.
Oui, je le trouve un peu pusillanime ce texte.

2000 ans plus tard et il est toujours aussi pacifiste…
il aurait du parler plus d’jeun’s peut etre…
Pire encore… il aurait pu te dire “Walking life, je suis ton père….”
Hum…
es tu au moins soulagé de l’avoir fait souffrir physiquement?? car si mes souvenirs sont bons il y a plus de 2000 ans il en a pas mal bavé mais au bout d’une semaine… hop il etait “revenu” tout beau…
Moi je lui aurais juste posé une question…. “Pourquoi??” et là il aurait du etre follement convaicant pour satisfaire mes attentes…

Je comprends que l’on puisse être révoltée contre la religion, surtout une qui présente la souffrance comme un truc super pour se rapprocher de Dieu.
Perso je marche avec Jésus depuis 24 ans, et il a vécu mes souffrances avec moi, mes joies et mes peines. La religion est le contraire d’une vie avec Dieu. Ce sont les hommes qui utilisent la religion pour terroriser des individus et des peuples. Tu peux chercher à connaître ce Jésus, le vrai et tu verras ce que cela donne. Tu peux être honnête avec Lui et lui exprimer ta révolte. La dernière chose qu’il aime, c’est l’hypocrisie.
Vivre avec le vrai Dieu m’a humanisé, tandis que la religion m’a déshumanisé. Peut-être pouvons nous cesser d’écouter les discours humains et chercher à le connaître en vrai. Comme chantait Daniel Guichard : “Ce n’est pas à Dieu que j’en veux mais à ceux qui m’en ont parlé”, “ce n’est pas à Dieu que j’en veux, mais à ceux qui l’ont remplacé”. Quand on veut vivre vrai, quand on veut aussi connaître vraiment Dieu lui-même on est obligé de lâcher ce que l’on a entendu dire de lui, et le chercher honnêtement. Que coute-t-il d’essayer ?
Amicalement.

Eh! Walking-Life!
Merveilleux! je découvre ton espace après avoir découvert un film portant le même nom. J’étais curieux. Je me disais : « Pourquoi, Jésus m’aime? » A-t-il besoin de m’aimer?
Chapeau! ça dédramatise…
Jésus est une image. Si celle-ci peut nous permettre de transcender notre vision de la vie, c’est selon chacun. Personnellement, j’aime bien vénérer les arbres, ou cultiver les sourires, simplement. L’esprit du Christ, si ce mot prend un sens à vos yeux, est déjà en chacun de nous et se manifeste selon notre cheminement, nos épreuves de vie. Je crois que l’humanité entre dans une ère de conscience…
Namasté

Vil mécréant j’ose : jamais au nom du Père Noël un musulman n’a détourné des avions et tué plus de 3000 personnes, jamais au nom du Père Noël un chrétien bon teint n’a détruit la civilisation inca ou aztèque, jamais au nom du Père Noël un chrétien n’a tué ses frères protestants, jamais au nom du Père Noël un juif n’a envoyé des obus en aveugle sur des enfants palestiniens, jamais au nom du Père Noël un membre du Hamas n’a expédié un missile sur des enfants Israéliens, jamais au nom du Père Noël un islamiste pur et dur n’a fait exploser des bombes à Londres ou dans des trains en Espagne, jamais au nom du Père Noël un chiite n’a tiré sur un sunnite et réciproquement.
Alors que toutes ces amusettes sont revendiquées par ceux qui croient dur comme fer en Dieu ou en Allah en Yahvé ou en Vishnou… J’aime le Père Noël parce qu’il donne de la joie dans les yeux des enfants et je ne crois pas en votre dieu qui apporte tant de malheur à de pauvres innocents.

Un peu provoc certes, malgré 2000 ans et des poussières, le sujet religieux reste un sujet sensible.

Les messies… quelque part un peu dp-dr certainement aussi, non?

J’ai aimé le ton du récit, le décalage.
Tant qu’il y a de l’humour, il y a de l’espoir!

très drôle…cela dit…nan rien

je comprends l’ave?rsion qu’une certaine présentation du christianisme peut inspirer… moi même, je me suis battu avec cela, entre boulimie physique et boulimie intellectuelle, d’où le pseudo choisi, directement inspiré par mon totem de scoutisme, il y a longtemps… j’inaugure cependant mon inscription à ce site par ce petit poème écrit à mon adolescence, merci de ne pas le rejeter
je suis aveugle de naissance, ma nuit hurle dans son silence
où est donc le rayon, le reflet, la lueur
qui éclaire en silence les troubles de mon coeur
je vais là où le temps me mène, livré à la brise incertaine
mais Toi Tu me connais, Seigneur qui m’interpelle, mon nom Tu me révèles, quand je Te reconnais…
le sable croule sous la bruyère, l’espace est lourd de Ton mystère

Tu règles des comptes avec Jesus parceque tu as cette rage en toi à ma manière j’ai déjà fait la même chose depuis que je suis Chrétiens dans d’autre domaine, le besoin d’exploser, de se défouller, de se faire entendre, de crier qu’on éxiste qu’on peut déconner aussi mais au moins de se sentir éxister et entendu, fut ce sous le coup d’un verdict.

Je ne suis pas religieux, mais je suis croyant. La prière nous aide, lorsqu’on se lamente, on sait que Dieu nous entend, que Jesus nous tend les bras.
Vivre avec Jesus ce n’est pas se conformer à un dogme, c’est accepter une présence qui t’invite à être humble et reprendre petit à petit.
En un an de prière quotidienne, il y a tellement de chose qui ont changé dans ma vie, j’ai appris à lire les écritures non selon ce que j’en avais retenu ou entendu mais celon mon discernement.
Le Christ a vécu avec moi mes difficultés, la foi ne peut pas être niée car elle est une folie pour la raison mais une évidence pour le coeur et lorsque le coeur s’exprime la foi réalise.
Il n’y a qu’une seule page “spiritualité” sur ce blog et c’est une aversion de la religion et du Christ. C’est triste car la spiritualité et la psychologie est nécessairement lié et même au delà des limites de la contingences sub-conscient mais jusqu’au supra-conscient, de l’infra-mental résonneur au supra-mental (rien de mystique).
Il y a tellement plus…. Je te souhaite bonne continuation et a l’occasion pour ceux qui passe par là, tentez de faire une prière sincère pour exprimer votre ras le bol de vivre tout ça, c’est comme ça que ça a commencé pour moi et ce que j’ai reçu par la suite dépasse vos imaginations mêmes les plus cavalières… C’est vrai.

Laisser un commentaire

Ce site dispose désormais d'un forum de discussion

Si votre commentaire n'est pas directement lié à ce post, mais concerne la dépersonnalisation en général, ou si vous souhaitez partager votre expérience, merci d'utiliser de préférence le forum (aucune inscription n'est nécessaire et son utilisation est plus apprioriée à de véritables discussions).

Merci


Quelle est la capitale de la france ?