Deprecated: Function set_magic_quotes_runtime() is deprecated in /home/plusjamaqn/wakinglife/forum/include/common.php on line 58
Waking Life - Forum / Ma déréalisation
Blog Forum

#1 2009-11-30 09:16:25

Christophe30
Member
Date d'inscription: 2009-11-30
Messages: 17

Ma déréalisation

Salut tout le monde smile
Je me présente, je m'appelle Christophe, j'ai 16ans et je suis déréalisé depuis un an.
Les premières semaines furent très difficiles, mais peu à peu j'ai réussis à vivre avec.
J'ai développé une hypochondrie assez profonde, cette hypochondrie alimente régulièrement mes angoisses, j'ai régulièrement peur d'avoir une maladie ou autre...
Je suis allé, sur la demande de ma copine, voir un psychiatre. J'y pencé depuis longtemps et ma copine m'a aidé à franchir le cap. J'arrive chez le psy, je lui explique, il a l'air de connaître à peu près de quoi je lui parle. Je me suis dis: OUF, enfin un docteur qui me laisse un espoir. Il me propose de l'abilify 5mg dans un premier temps, puis une thérapie comportementale. J'ai peur des médicaments, je prends l'ordonance et dès que j'arrive chez moi je fais des recherches. Je tombe sur un médicament qui soigne la skyzophrénie. C'est une grande claque que je prend dans ma tête, pardonnez moi du terme. Je suis donc térrorisé à l'idée de devenir fou et skyzophrène, je n'arrive pas a me lever cette idée de la tête, c'est à cette heure ma plus grande peur. J'ai lu à de nombreuses reprises que la déréalisation n'était pas de la skyzophrénie, mais rien que d'entendre ce mot, ça me rend complètement triste.
J'ai vraiment besoin d'aide.

Bonne journée, Christophe.

Hors ligne

 

#2 2009-11-30 10:40:31

Raphael
Administrator
Lieu: Antibes
Date d'inscription: 2007-05-31
Messages: 142

Re: Ma déréalisation

Salut Christophe,

Tes craintes par rapport à la schizophrénie sont normales, on les a tous plus ou moins eues ici.

J'ai plusieurs choses à te dire à ce sujet:

La psychiatrie n'est pas une science exacte et absolue. il n'y a pas d'un coté les névrosé et de l'autre les psychotiques. Il existe un panel de troubles plus ou moins forts qui vont de l'a simple angoisse au désordre psychologique total. Ce qui nous importe, ce n'est pas tellement de savoir si le psy nous a collé telle ou telle étiquette (skyzo, parano, ou autre).

L'essentiel; ce qui te (nous) préoccupe le plus, est avant tout de savoir comment nos troubles évoluent.
Et bien je peux te le dire avec une certitude absolue (parce que c'est le cas de TOUS les gens qui sont sur ce forum et c'est mon cas personnel) : Tu ne devient pas fou et tu ne le seras jamais.

En ce sens que tu ne perdras pas contact avec la réalité, tu ne fera pas de délire, etc. (au passage, c'en est davantage douloureux, les gens qui délirent étant relativement bien dans leur délire)

En fait, notre condition est à l'inverse même du délire : Nous avons une conscience trop affutée et une auto analyse permanente de notre fonctionnement propre et de nos sensations : Un fou (un vrai psychotique délirant) ne sait pas qu'il devient fou et perd pied. Dis toi bien que même si tu souhaitais perdre pied et tomber dans la folie pour lâcher prise, tu ne pourrais pas : Nous ne sommes pas faits comme ça.

Après, les psy peuvent éventuellement nous classer dans la branche des schizophrénies simples :
Angoisse importante, perte des émotions, détachement des sensations, obsessions.

Mais c'est simplement une étiquette du jargon psychiatrique, pas un jugement qui te classe dans la case des fous ou indique une évolution de tes troubles.

Quand au médicament, c'est en effet un neuroleptique. Il est en effet utilisé chez les psychotiques, mais pas seulement:
Ma soeur en a pris quand elle a fait une dépression grave (mais sans délire), elle avait aussi des obsessions (angoisses d'impulsions) et ce médicament est indiqué pour ça.

Un psy m'en avait aussi prescrit. J'ai essayé mais j'ai rapidement arrêté parce que ça ne m'allait pas: J'avais l'impression de ne plus pouvoir réfléchir et j'avais extrêmement sommeil.

Et pour cause, comme son nom l'indique, ce médicament est censé "casser" le cerveau, ou du moins les emballement obsessionnels de pensées.

C'est fait pour les gens qui ont un cerveau un peu trop véloce qui fait du zèle et s'emballe pour un rien (TOCs, obsessions, ....).

Essaie donc. Moi je ne l'ai pas supporté, mais ça a beaucoup aidé ma soeur. Chaque cas est différent. Ca peut t'aider et tu n'as rien à perdre : il n'y a pas d'accoutumance et pas d'effet non réversible non plus : Tu peux l'arrêter quand tu veux (sur avis de ton psy quand même).

Voilà, je tedemande de me faire confiance sur ce point.
Je pense honnêtement connaitre mieux ce sujet que beaucoup de psys, à force de chercher de mon coté et d'échanger avec d'autres DP/DR.

Courage.

Raphael

Hors ligne

 

#3 2009-11-30 17:25:38

Christophe30
Member
Date d'inscription: 2009-11-30
Messages: 17

Re: Ma déréalisation

Merci.
Ton message est rassurant et j'avais besoin d'entendre cette vérité que ma famille et ma copine ne cessent de me répeter à chaques angoisses. Je suis quelqu'un de très motivé, et je pense sincèrement que nous allons sortir de cette merde. Le psy que je consulte pense réussir à me soigner avec des séances de thérapies comportementales. Il est déjà venu à bout d'un déréalisé et ne m'a pas parlé de skyzophrénie ou autre, juste de trouble de l'obsession. Ton analyse est donc pertinente. Je vous tiens de toute manière au courant des nouveautés, j'ai beaucoup travaillé sur moi même ces derniers jours, en faisant mon possible pour repousser toutes mes mauvaises pensées, et figurez vous que les symptômes sont bien moins prégnants à l'heure actuelle.

Il faudrait aussi que je raconte mon histoire, c'est ma troisième période de déréalisation quant à moi, j'ai réussis à me sortir de cette foutue "maladie" à deux reprises, et seul, juste avec l'aide de ma copine qui finalement joue le rôle d'AD chez moi.

A+

Hors ligne

 

#4 2009-12-03 17:08:45

gogo
Member
Lieu: Montreal
Date d'inscription: 2009-10-05
Messages: 49

Re: Ma déréalisation

Non vraiment Christophe ne t'inquiète pas, tu ne vas pas devenir fou. Moi aussi j'ai développé cette obsession suite à la depersonnalisation, et moi aussi je n'arretais pas de demander à mes proches si ils pensaient que je devenais folle, si j'allais le devenir etc. et à chaque fois ils me disaient que non et je ne les croyais pas. J'ai encore cette peur dans mes grands moments d'angoisse mais je ne la laisse plus m'envahir comme avant, où elle me tenait eveillée toute la nuit. C'est normal comme peur je pense, comme on ne sait pas et on ne comprend pas ce qui nous arrive, la seul explication que notre esprit trouve c'est la folie.
Mais je suis d'accord avec toi, on va tous se sortir de cette merde, c'est juste un petit passage à vide! Il faut trouver le fond du problème et tu as l'air motivé pour te bouger!
So no stress, on est tous passé par là, tu as l'air d'en connaitre un rayon sur la dépersonnalisation en plus, donc tu devrais pouvoir te raisonner quand à tes angoisses de folie!
Mais raconte nous ton histoire au passage!

Dernière modification par gogo (2009-12-03 17:09:23)


<3 The Show Must Go On <3

Hors ligne

 

#5 2009-12-03 20:24:20

adnoun
Member
Date d'inscription: 2009-06-16
Messages: 215

Re: Ma déréalisation

j'ai lu dans je ne sais quel article que la dépersonnalisation était effectivement une sorte de schyzophrénie.

Hors ligne

 

#6 2009-12-28 12:26:31

Christophe30
Member
Date d'inscription: 2009-11-30
Messages: 17

Re: Ma déréalisation

Salut tout le monde,

il est grand temps que je vous présente clairement l'origine de ma déréalisation.

Je pense que l'histoire vers Juin 2008. J'étais avec une fille depuis quelques mois, une fille globalement instable, en dépression, un beau père violent, maniaco dépressif et une mère aussi dépressive et hypochondriaque. Je fais pars de tous ces problèmes et je suis resté avec cette fille et sa famille. J'ai commancé à fumer avec ses couzins, puis Septembre 2008, à ma rentrée au lycée, j'ai commencé à fumer des joints avec d'autres amis. Je me suis séparé de cette fille à ce moment là, une rupture qui finalement ne pas pas trop fais souffir (du moins je crois). Je me fais de mauvaises fréquentations au lycée et j'ai commencé à fumer de plus en plus. Début Novembre 2008, j'invite un "pote" à dormir à la maison, pour rigoler nous avons enroulé une chaussette autour d'un déodorant puis sniffer l'odeur de celui-ci. J'ai commencé à me sentir mal, angoissé... Puis paf je tombe dans une légèreté troublante: la déréalisation. Ne connaissans pas à l'époque ce qu'il m'arrive, je ne m'inquiète pas et je me dis que ce nest probablement qu'un effet indésirable.. 1h plus tard, j'étais neuf, guéri sans aucun problème.

Le lendemain matin, on bouge voir une copine. Sur le bord de la route, des jeunes nous arrêtes pour nous demander une feuille (pour rouler leur joint). Ils nous donne ensuite un bout de "shit" pour qu'on se fasse notre joint. On le roule et on commence à fumer: Soudain, j'ai le coeur qui bombarde, je me sens très mal, peur de mourir et de tomber dans les pommes. C'est le début d'un bad trip horrible. Je rentre chez moi, il est environ 11H30 du matin, à force de me raisonner et de me convaincre que c'est rien, cette sensation disparaît le lendemain dans l'après-midi après beaucoup de repos. Je reste donc déréalisé plus de 24h, et j'arrive en m'en sortir à ce moment-là.

Puis, après n'avoir plus fumer de joint pendant 15 jours, un pote me demande d'y rouler son joint au lycée. C'était le 26novembre. Comme les fumeurs le savent: "qui roulent bamboule, qui fournit suit, qui demande à l'amande". Je suis donc "obliger" d'allumer le petard, je tire une latte et je retombe de nouveau dans cet enfert. Ah j'allais oublier, je précise qu'à ce moment là je suis avec une nouvelle fille depuis 15jours. De nouveau déréalisé et peur surtout de tomber dans les pommes, je rentre chez moi avec ma copine. La soirée est pénible mais je m'endors en me raisonnant. Au réveil, je ne suis plus déréalisé du tout, en pleine forme. Je décide donc d'arrêter totalement de fumer, que ce soir clope/joint.
Le 27 Nov. 2008, je ne consomme plus de tabac, ni de drogue, ni d'alcool: plus aucun exitant afin de préserver ma fragilité/santé. Tout se passe bien le 27/11, la matinée du 28/11 est aussi paisible. Je passe le week-end chez mon père puis le dimanche soir je rentre chez ma mère. Il est 19h quand je décide de lui annoncer la nouvelle: que je ne fume plus. Je lui explique pourquoi, mn aventure sur le dernier mois.

Tout d'un coup, je sens une monté d'angoisse térrible, puis de nouveau ma vision se trouble avec tous les symptomes de la déréalisation. Je m'allonge sur le canapé et je cogite sévèrement. Je me rends bien compte que je n'ai rien fumé et que cette fois, c'est bien mon cerveau qui pose problème. A partir de ce moment là, je ne suis plus jamais revenu  la réalité.

J'en conclus deux choses:
La déréalisation c'est bien de l'angoisse, une angoisse aidée par des facteurs secondaires.
La déréalisation se soigne: une autoguérison est possible: encore faut-il avoir la force de se convaincre que ce n'est rien, et il est difficile quelques années après de ne plus y repenser.
En outre: Je ne crois pas que les AD soient une bonne chose, un suivi avec un psychiatre, des envies de guérison/envies de se battre et une thérapie douce est l'un des facteurs qui donne une possible guérision.

Voilà mon histoire. Désolé pour les fautes, j'ai du faire rapide.
J'attends vos avis avec impatience.

Dernière modification par Christophe30 (2009-12-28 12:27:42)

Hors ligne

 

#7 2009-12-31 16:44:10

denisfaz
Member
Date d'inscription: 2008-07-29
Messages: 20

Re: Ma déréalisation

"L'autoguérison" est peut-être possible mais pour moi elle demeure hautement improbable. Le cocktail AD + tranquillisant  me permet d'éviter le flou total, et de pouvoir gérer à peu près.
Et bien sur, il faut essayer de prendre du recul et se battre .... mais dans le domaine de l'inconscient et des réflexes de défense du cerveau, la part suggestive a ses limites.

Hors ligne

 

#8 2009-12-31 21:20:40

adnoun
Member
Date d'inscription: 2009-06-16
Messages: 215

Re: Ma déréalisation

denisfaz: tout à fait d'accord avec toi, on ne peut pas controler notre inconscient, si s'était le cas on serait déjà guéri.

Dernière modification par adnoun (2009-12-31 21:22:54)

Hors ligne

 

#9 2010-01-17 14:33:57

stagadon
Member
Lieu: Carcassonne
Date d'inscription: 2010-01-17
Messages: 18

Re: Ma déréalisation

Bonjour Christophe,
Je te rassure : j'ai eu bien souvent aussi la sensation -que dis-je, la peur panique- de devenir fou ; j'ai aussi tout de suite pensé à la schizophrénie, à cause de l'idée qu'on se fait du dédoublement de personnalité.
Mais je ne suis jamais devenu fou (enfin je crois big_smile ) En tous cas je n'ai jamais perdu la conscience, jamais vraiment déliré, aucun "autre moi" ne s'est emparé de ma volonté, de mes actes et de mes pensées.
Ces moments sont très durs à vivre, c'est un enfer indescriptible, mais ils passent !


mes illusions ne sont jamais réelles, mais ma réalité est illusoire

Hors ligne

 

#10 2010-01-17 18:43:45

misterZ
Member
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 2008-02-11
Messages: 293

Re: Ma déréalisation

adnoun a écrit:

denisfaz: tout à fait d'accord avec toi, on ne peut pas controler notre inconscient, si s'était le cas on serait déjà guéri.

Ah bon ? yikes


"Ainsi, si tu as peur de la mort, si tu t’accroches trop, tu vois des démons qui t’arrachent à la vie. Mais si tu as fait la paix en toi, ces démons deviennent des anges, qui  t’affranchissent du poids de la terre." 
Eckhart von Hochheim, (1260 - 1327),
via le film "l'Echelle de Jacob", Adrian Lyne.

Hors ligne

 

#11 2011-08-30 22:31:22

alexw01
Member
Date d'inscription: 2011-05-04
Messages: 259

Re: Ma déréalisation

La peur de la schizophrénie est ma nouvelle obssession a cause de mes idées délirantes donc je suis attentif a tous ce que je vois et a tout ce que j entends pour voir si c est normal , j ai vraiment une peur incommensurable de ça en ce moment , la journée a été très dur aujourd'hui .


Vous vous faites analyser ? - Oh, depuis quinze ans seulement. Encore un an, et après j'essaie Lourdes. [Woody Allen]

Se morfondre n'arrange rien et c'est peut-être pour ça qu'elle est toujours mal après X années. [Badaboom]

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson