Deprecated: Function set_magic_quotes_runtime() is deprecated in /home/plusjamaqn/wakinglife/forum/include/common.php on line 58
Waking Life - Forum / Relations Amouresues
Blog Forum

#1 2008-01-08 18:08:51

Mathieu
Member
Lieu: Lille
Date d'inscription: 2007-09-13
Messages: 141

Relations Amouresues

(pour répondre à ta question sur la vie amoureuse)

Pour ma part, je suis (presque) tout le temps célibataire.
Je ne rencontre que trop rarement des filles qui m'attirent dans mon entourage.
Il y a une grosse différence entre trouver une fille jolie et avoir envie de sortir avec elle.

Est-ce que je suis trop difficile, trop exigeant ?
En tous cas, j'ai pas vraiment l'impression de fonctionner comme les autres.
Je ne suis pas meilleur, pas pire non plus, mais different.
On me dit plus sentimental, plus fleur-bleue que la normale, que je n'ai pas les réactions des mecs "en général". J'assume mon côté anti-bourrin, je le revendique. A vrai dire, je suis un peu paumé dans les règles de relations amoureuses. Mais c'est la société qui veut ça aussi.
J'aimerais juste trouver une fille qui est sur la même longueur d'onde que moi, partageant les mêmes sentiments.
Bon courage ...
J'idéalise inconsciemment la chose, je pense.
Je l'idéalise, je vois ça en grand sûrement parce j'avais ressenti un truc immense, presque surréaliste pour une fille de mon lycée.

Brièvement :
mes sentiments pour elle se sont manifestés avant le piou (j'étais en seconde) et de la voir me destabilisait complétement, j'en perdais mes moyens. j'ai mis plus d'un an à trouver le courage et surtout à oser lui avouer ce que je ressentais pour elle.
Ce fut un échec complet.
Non réciproque.
Je l'ai revue par hasard l'année dernière, (je ne l'avais vue depuis le bac) et j'ai retrouvé les sensations du lycée qui étaient bien cachées...
Je me demande si ça n'a pas contribué au déclenchmeent de la déperso, je n'étais plus vraiment le même quand elle n'était pas très loin de moi.

Rien de transcendant depuis mais je précise que je ne pense plus à elle.
Est-ce que c'est la déperso qui m'a gelé ces émotions et qui fait que depuis, je n'arrive plus à "aimer" ?


Pendant plusieurs années, le fait de rester seul ne m'a pas vraiment inquiété/ennuyé jusqu'à y'a quelques mois.
Je ressens maintenant un réel manque (affectif). Je me dis parfois que ce qui pourrait me sauver du piou, c'est l'Amour.
Je reste persuadé qu'il existe des filles qui peuvent me plaire, mais à mon avis c'est moi qui fonctionne bizarrement et pas le contraire.

Je pense aussi que la déperso a un peu gelé ma libido. C'est mécanique.



certains se reconnaitront peut être dans ce témoignage.






Mon cerveau s'obstine à vouloir aller toujours plus loin

Dernière modification par Mathieu (2008-01-08 18:15:40)

Hors ligne

 

#2 2008-01-12 11:57:31

Mathieu
Member
Lieu: Lille
Date d'inscription: 2007-09-13
Messages: 141

Re: Relations Amouresues

_

Raphael,


j'aimerais bien que tu répondes à ta propre question : comment tu les vis, toi, les relations amoureuses ?

Je viens justement de relire "les gens en carton" où tu écrivais :

"Comment aimer une personne dans ces conditions ? Puisque ce que ce j’aimerai chez elle est à la fois impermanent et ne lui appartient pas réellement."


J'ai relu d'autres posts qui me donnent envie de réagir presque paragraphe par paragraphe...


Mathieu

Hors ligne

 

#3 2008-01-12 15:40:40

Raphael
Administrator
Lieu: Antibes
Date d'inscription: 2007-05-31
Messages: 142

Re: Relations Amouresues

Salut Mathieu,

Je dirais que je suis comme toi ...
Un célibataire endurci.

Je cherche volontairement les aventures de courtes durées, dont je sais qu'il n'y a pas d'engagements.
Comme toi, j'idéalise énormément les relations.

Je ne veux pas m'engager, parce que j'ai l'impression que en l'état, je mens à la fille ... Je veux dire, si j'ai des sentiments, ils sont tellement lointains, tellement pas à moi, que j'ai l'impression de la trahir.

Et puis quand je suis avec quelqu'un, j'ai souvent des impressions d'étrangeté qui reviennent : Comme décrit dans "Les gens en cartons".

Enfin, si je me mettais avec une fille, je voudrais en trouver une "shinny" : Une vivante, heureuse avec une joie de vivre communicante. 
Et ce genre de filles, j'ai l'impression que les gacherai. D'extérieur je suis plutôt enjoué, marrant, sociable. Mais d'en l'intimité, j'ai peur de révéler ce coté sombre et tourmenté. J'ai parfois l'impression d'être potentiellement un trou noir de pessimisme, et je ne veux attirer personne là dedans. J'aurais trop peur de refiler ça à une fille pleine de vie.

Pour tout dire, ma sœur vit ça en sens inverse : Elle cherche souvent des gars intelligents, un peu sombres, genre brun ténébreux.
Au final, elle tombe toujours, sur des grands dépressifs, des gars tourmentés au possible et pas clairs dans leur tête. Au final ça l'use et ça lui fait du mal.

J'ai l'impression de ne pas être de bonne compagnie ...

Une très bonne amie par exemple me tournait beaucoup autour au début. Elle m'a fait des avances. Je lui ai expliqué la dp/dr franco, je lui ai dit que je ne voulais pas d'une relation pour ces raisons, et que même si je la trouvais mignonne, j'avais très peu de sentiments, je voulais pas lui mentir.
Elle a été très étonnée de voir ce que j'étais à l'intérieur. C'est l'une des rares personne qui connaisse mon "secret".

Maintenant, pour être honnête, je crois qu'il y a autre chose aussi. En fait, paradoxalement, j'espère un jour rencontrer une fille qui me touche suffisamment profondément pour briser la glace, pour me faire renaitre.
Du coup, tant que je n'ai pas trouvé cette personne, je ne veux pas m'engager, pour me laisser la porte ouverte à cette éventualité ...

Ce comportement, c'est un exemple d'un autre comportement pathologique qui me bouffe pas mal, ce que j'appellerais "la croisée des chemins". Je préfère ne m'engager dans rien (professionnellement, amoureusement, dans la vie en général, ...) et laisser toutes les possibilités ouvertes, plutôt que faire un choix et de me fermer tous les autres.

Mais ça, c'est une autre histoire ...

Hors ligne

 

#4 2008-01-14 17:01:38

Mathieu
Member
Lieu: Lille
Date d'inscription: 2007-09-13
Messages: 141

Re: Relations Amouresues

_

Je pensais là tout à l'heure vers 14h12 sur le chemin pour aller voir un médecin :

Dans quel état d'esprit tu serais, comment tu serais si tu n'avais jamais été frappé par la déperso  ??

C'était pas la première fois que ça me venait à l'idée.
En me trompant, je m'imagine parfois qu'en sortant de cet enfer, je ne serais plus le même, encore différent. Mais c'est oublier que si ça devait arriver, j'aurais toujours les mêmes gouts, les mêmes mimiques, les mêmes défauts, la voix dans la tête quand je me parle à moi même etc ... Il y a parfois des débats dans ma tête ...
Il serait bête de penser qu'une fois sorti de là, je me sentirais à mille lieux de mon précédent état cahotique. Je pense que l'état normal n'est pas loin. Mais putain que c'est dur de rebasculer de l'autre côté !
Devant ce médecin qui n'est pas "mon médecin" j'expliquais une nouvelle fois -y'avait longtemps- mes symptômes.
"J'ai trois patients qui présentent des signes similaires aux vôtres"
de toute façon je lui aurais posé la question, je le fais à chaque fois pour me rassurer.
Comme tous les psychiatres près de chez moi sont over-bookés, il me conseille le centre médico-psychologique (dépendant de l'hôpital).

ça fait près de deux ans et demi que je n'ai pas vu un psychiatre. ça fait 2 ans et demi que je n'ai plus pris un cocktail anxiolytiques-antidepresseurs-neuroleptiques
un xanax-floxyfral-zyprexa siouplé !
j'avais stoppé net, j'avais retrouvé le moral, et marre d'un traitement qui mépuise, marre du chimique préférant le Leffe-Ricard-tout à l'égout.

J'ai décidé de retourner voir un psy parce que j'en ai marre de faire comme si tout allait bien. j'ai besoin de dire ce que je ressens à un spécialiste même s'il ne pourra pas me guérir.

Le dilemme après tout :
- ignorer la déperso, faire comme si de rien était, faire du sport, rire faussement, faire semblant d'être concerné ?
- ou alors prendre le taureau par les cornes remuer la merde et se perdre dans un combat à la lutte inégale ?


sans transition,

je te remercie pour ta réponse Raphael sur les relations amouresues. Encore une fois, je ressens exactement ce que tu décris. Sauf que moi je pense qu'il serait pas mal que je rencontre une fille un peu comme moi, c'est à dire "bien en façade" mais pas si heureuse que ça pour se donner du courage mutuellement, même si ce qu'on vit n'est pas banal...  et pour la réciprocité, je pense et ce n'est pas "trahir" la personne que de ne pas "l'aimer vraiment" on fait comme on peux !

Ce qui est important c'est que la personne avec qui on est se sente aimée, respectée et qu'on lui fasse des preuves d'affection puisqu'on ne peut pas être sur la même longueur d'onde. Mais c'est difficile à accepter. Je remarque que l'on pense beaucoup à l'autre, moi aussi j'ai peur de blesser, de faire du mal à une fille du fait de ne plus posséder la capacité de m'engager. J'ai donc un avis contradictoire. Je suis largué aussi. Je ne sais plus ce que j'en pense.

Ce que je veux dire au fond, c'est que si on est attiré par quelqu'un il faut y aller ! (encore faut il que ça arrive)

les couples normaux aussi se posent la question de la réciprocité des sentiments ! 

"chéri, tu m'aimes ?"   !



C'était ma pensée du jour.
Et vous, c'est quoi votre pensée du jour ??


Et pour relancer le débat : Avez vous été confronté à la mort d'un proche quand vous étiez déjà dépersonnalisé ?
Comment vous l'avez géré d'un point de vue des sentiments, de l'affect puisqu'on ne ressent plus grand chose ... ??

_

Dernière modification par Mathieu (2008-01-14 17:11:50)

Hors ligne

 

#5 2008-01-15 06:36:18

sébastien
Member
Lieu: Toulouse / Albi
Date d'inscription: 2007-10-28
Messages: 20

Re: Relations Amouresues

Pour donner mon point de vue sur les relations amoureuses (si on peut parler d'amour) je me reconnais complètement dans ce que vous dites tous les deux, mais bizarrement beaucoup avant le début de la déperso. J'avais moi aussi peur de blesser l'autre, d'être avec quelqu'un plus par conventionnalisme que par amour réel. Du coup je ne m'engageais quasiment jamais, et j'étais un célibataire endurci.

Non pas que depuis la déperso je n'en suis plus un, mais je prend beaucoup plus les choses comme elles viennent, et si une fille est attirée par moi, j'y vais même si c'est sûr que ce ne sera pas l'amour de ma vie.

Ceci dit je la respecte tout autant, et sans parler de ma déperso, je lui dit juste que je ne serais certainement pas l'homme de sa vie, mais que passer quelques mois ensemble je ne suis pas contre.

En ce moment j'ai une copine et j'avoue que ça fait du bien, juste une présence et une chaleur féminine, même si je ne ressens quasiment rien de fort pour elle, je suis bien avec elle, et je pense que c'est important. Avant j'étais tout le temps célibataire, et aujourd'hui je me dis que ça me manquais un peu, de se dire "tant pis j'y vais même si ça ne dure qu'un mois"

D'ailleurs sur cette question ça serait bien d'avoir le point de vue de quelques filles dépersonnalisés, parce que jusque là je me retrouve exactement dans ce que vous décrivez, donc ce serait intéressant de savoir si pour les filles c'est la même chose.



Pour répondre à ta dernière question Matthieu, j'ai été confronté à quelques décès dans ma famille depuis que je suis dépersonnalisé, et comme tu le disais ça ne m'a pas fait grand chose.

J'étais à la mise en bière (d'ailleurs cétait la première fois que j'y étais totalement je crois) et c'était assez décalé, puisque tout le monde pleurait autour de moi, et moi je ne ressentais pas grand chose, c'en était limit comique.

Mais je dois dire que le fait de voir tout le monde pleurer et réellement attristé, ça m'a quand même fait quelque chose, c'était du registre de la colère je pense, mais je ne saurais te dire si j'étais en colère contre moi même parce que je ne ressentais rien, ou si j'étais simplement en colère à cause du décès (de mon oncle). Mais les ad que je prends ont vraiment un effet positif, donc je ne sais pas, je ressens quand même un peu les choses (plus que vous je veux dire, je ne sais pas trop).


Au risque de paraître un peu idiot, c'est quand même dans ces moments là que je me dis que la déperso m'a permis de lâcher un peu de lest, de prendre la vie plus tranquillement (depuis que je prends des médocs bien sûr, parce qu'au début quand on ne sait pas ce qui se passe c'est l'horreur c'est clair). Je ne dis pas que c'est une bonne chose, juste qu'il y a quelques bons côtés. Mon oncle aimait beaucoup la guitare, et moi aussi, donc j'ai joué un morceau à l'église (Horizons de Genesis), et je pense que je n'aurais pas pu le faire avant, j'aurais été trop touché.

Voilà j'espère que j'aurais un peu répondu à ta question, et bon courage pour le changement de cocktail.

Hors ligne

 

#6 2011-05-17 18:42:41

Gwen
Member
Lieu: Metz
Date d'inscription: 2011-05-08
Messages: 61

Re: Relations Amouresues

Oula.. 2008.. Sa m’étonnerais qu'on me réponde..

"d'avoir le point de vue de quelques filles dépersonnalisés"

Je suis une fille, j'ai 17 ans.J'ai un copain, mais depuis la premiere crise de dr dp, je ne ressent plus grand chose pour lui.. Ca nous attriste beaucoup.Mais on s'acroche, parce que par moment, j'ai besoin de lui.Même si je ne ressent bien et que parfois j'ai l'impression que c'est un étranger, je sais qu'au fon de moi, je l'aime encore.Sinon, j'aurai pas était acheter des bougies pour son mini gateau d’anniversaire en forme d'hello kitty, alors que dehors je déréalise souvent.. Alors voilà, je suis quand même un peau pommé , mais bon voilà se qui ce passe pour moi..
bsx.


« La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre » Gandhi

Hors ligne

 

#7 2011-05-17 18:44:15

Gwen
Member
Lieu: Metz
Date d'inscription: 2011-05-08
Messages: 61

Re: Relations Amouresues

sa me rend heureuse de le voir heureux.


« La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre » Gandhi

Hors ligne

 

#8 2011-09-16 12:07:48

Leloue
Member
Date d'inscription: 2011-09-15
Messages: 15

Re: Relations Amouresues

Même si cette conversation date un peu j'avais quand même envie d'écrire!
Moi tout a commencé comme ca, j'avais bien remarqué que je n'avais plus de sentiment, d'émotion, de sensation pour les gens et pour les choses!
et puis je me suis faite à l'idée que désormais, en tout cas pour l'instant je ne tomberai pas amoureuse.
J'ai rencontré quelqu'un de bien, qui sait me faire rire et me faire vivre. Je n'ai pas de sentiment, pas vraiment de désir, mais je dois construire ma vie, j'ai 33 ans.

Hors ligne

 

#9 2012-02-19 21:40:32

noname
Member
Date d'inscription: 2008-09-30
Messages: 139

Re: Relations Amouresues

mais je dois construire ma vie, j'ai 33 ans.

hors sujet mais j'ai envie de réagir sur un truc :
J'ai l'impression que pour beaucoup d'entre nous le premier problème est de se baser sur des règles idiote pour conduire notre vie. Au non de quoi doit t'on "construire notre vie a X (insérez un age au hasard ici) ans" , "travailler est normal", "je-dois-être-accompli-dans-ma-vie", quel est le sens de cela ? Beaucoup d'entre nous se sentent intérieurement détruit, mais sont bizarrement encore capable d'accepter ce genre de règle comme ayant un sens inné ? Elle est ou la blague la ?
Je fais exactement la même chose, j'ai l'impression que rien de ce que je fais n'a de sens, je ne prend plaisir à quasi rien, je ne sais plus ce qu'est "l'amour", "la passion", "l'envie" pourtant c'est comme si je donnais un sens "normal" à toute cette série de règle qui me gouverne et, honnêtement, me casse bien les noies : je suis en permanence conscient que même si je ne peux les remettre en question, même si au moment ou l'une se vide de son sens par l'analyse, mon cerveau se base toujours sur une "règle" dont il a  "naturellement accepté" le sens.
Et si, justement, la DP elle même avait un sens, par rapport à la vie ? Si la seul possibilité qui nous restait était de construire nous même nos règles, nos choix, par rapport a notre ressenti (ou le faible ressentit qu'il nous reste) à un moment X, vue que ces choix et ces règles semblerais  être la seul chose qui continue à être "accepté" par notre égo ?

C'est peut être mon cerveau qui déconne, mais je pense qu'il y a quelque chose de naturellement révolutionnaire dans la dépersonnalisation.

Si je ne ressent rien, bah, je ne faite rien. La est la révolution. A un moment donné il y en a marre de tout faire pour les autres. La nature semble m'avoir donnée une personnalité de suiveur, d'imitateur, de robot utile à la société. Société qui pense que mon loyalisme est acquis. Société qui ne voit pas que mes pensée sont basée sur des choses totalement irrationnelle, passive aggressive et narcissique, malheureusement pour elle.

Dernière modification par noname (2012-02-19 22:41:19)


"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."

  --  Maurice Chapelain

Hors ligne

 

#10 2012-02-19 21:47:20

alexw01
Member
Date d'inscription: 2011-05-04
Messages: 259

Re: Relations Amouresues

Noname , on est obligé de se baser sur certaines régles fondamentales, si l'on remet en doute ou que l'on cherche le sens de celles-ci, on va souffrir énormément, c'est mon cas, donc je pense que ces régles nous servent de sécurité basiques pour éviter de "péter un câble".


Vous vous faites analyser ? - Oh, depuis quinze ans seulement. Encore un an, et après j'essaie Lourdes. [Woody Allen]

Se morfondre n'arrange rien et c'est peut-être pour ça qu'elle est toujours mal après X années. [Badaboom]

Hors ligne

 

#11 2012-02-19 21:54:42

noname
Member
Date d'inscription: 2008-09-30
Messages: 139

Re: Relations Amouresues

J'ai trainé pas mal de temps dans des théorie sur les type de personnalités, et je pense que nous ne somme pas "obligés de les accepter" dans un certain sens.
Tes règles, comme les miennes, on bien évolué depuis la naissances, non ? Je pense que plus on angoisse , plus on est dans la m*rd* ou plus on a besoin de changer notre égo car il ne correspond plus à la réalité, plus on va avoir tendance à chercher la règle la plus universelle, la plus rassurante... Celle dont laquelle on est "amoureux", en fait. C'est une recherche de l'amour.
De manière simplifié, je pense que beaucoup ici on comme type de personnalité IXXj (INFj ou ISFj, probablement plus INFj), c'est a dire émotion introvertie en premier (fonction la plus forte), pensée extravertie en dernier (la plus faible). Cette dernière fonction, qui est la fonction des "règles", "bonne pratique" est la fonction "dualisante", cad qu'un type de personnalité INFj est censé être le plus "compatible" avec un type ESTj (Te >> fct la plus forte). C'est pour cela que je pense que les INFj ne peuvent détourner leur vue des règles, bonne pratique et/ou de les remettre en question/investir tant de temps à trifouiller les règles, c'est comme si on recherchais l’amour parfait finalement.

Le problème est que une fois dépersonnalisé, on ne peut plus "symboliser" cette recherche interne de règle parfaite par un amour "externe" d'une personne, car, supposition restant a développer et je parle uniquement pour le type INFj, le bloc première fonction et fonction démonstrative (émotion introvertie et intuition introvertie (>> archetype de la fonction "symbolisatrice")) n'est plus "accessible", car probablement bloqué par une des autres fonctions, peut être sensation introvertie ou pensée extravertie.

Enfin bref il y aurait plus a dire surement, et c'est plus complexe qu'une relation à l'amour, ce point était surtout pour développer la relations au règles.

Dernière modification par noname (2012-02-19 23:02:24)


"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."

  --  Maurice Chapelain

Hors ligne

 

#12 2013-02-02 10:05:23

baba
Member
Date d'inscription: 2012-12-19
Messages: 75

Re: Relations Amouresues

ce que je vois à la lecture de vos messages : colère , recherche d'une relation sérieuse (espoir) , crainte de décevoir l'autre (et peur de son rejet )...vous ressentez donc bien tout un panel d'émotions .
Qq chose en vous vous fait focaliser sur l'idée que vous ne pouvez plus vraiment être en contact avec les autres ( parce que vos émotions et sentiments seraient inexistants).
Je comprends, car au pire de ma DP ,j'ai l'impression d'etre ds l'incapacité de trouver du réconfort auprès de l'autre (mon mari par exemple) ,j'ai tellement l'impression que mon "moi" n'est pas ce corps (et meme sentiment envers les autres ) , ...même qd je regarde mes enfants j'ai peur de ne plus voir en eux que des os, de la chair etc (bref de les "depersonnaliser ") et donc finalement j'ai le sentiment de me perdre dans un no mans land , sans contact avec les autres.
En fait je pense que l'on peut  analyser cela de cette façon : ce qui me fait le plus de peur ou de mal (même inconsciemment) c'est d'être "séparé" des autres du fait d'un trouble  (déréalisation, dépersonnalisation) qui m'empêcherait d'avoir une relation normale avec eux et de les aimer normalement .
cette peur vous garderas dans cet état tant que vous n'arriverez pas à avoir suffisamment confiance en vous , en vos capacités de ressentir des sentiments , et d'être à la hauteur de ce que votre compagne (compagnon ) peut attendre de vous.

Hors ligne

 

#13 2014-10-30 09:07:12

lilinebreizh
Member
Date d'inscription: 2011-01-08
Messages: 45

Re: Relations Amouresues

Bonjour à vous tous et principalement à Mathieu,

Je souhaite également parler de ce sujet car il me tiens plus que tout à cœur, en effet je re explique ma situation, mon etat DP DR est apparu lors de mon premier baiser avec mon amoureux de l'époque, ce qui devais être le plus beau jour de ma vie c'est transformé en cauchemar, depuis tout ce temps cela fais maintenant 11 ans nous sommes resté ensemble (il est resté et ma tjs aide dans mon combat et m'aide tjs) malgré comme vous que a partir de ce baiser tout mes sentiments pour lui ce sont volatilisés, je le le lui ai dis, il le sait mais au jour d'aujourd'hui et depuis, chaque jours  je pense a ca je me suis raccroché à lui tout les jours sans lui je ne saurais sans doute plus la, mais évidement cela me pose un cas de conscience que je ne supporte pas, car est ce qu'on fond je l'aime toujours ? J'ai l'impression de me servir de lui, quand je ne vais pas bien j'ai besoin de lui et parfois quand ca va mieux je me dis est ce que je l'aime ? Au jour d'aujourd'hui j'ai trouvé une methode qui est en train de me guerrir, tous revient mais c'est extrêmement douloureux car ça fait remonté et revivre tout ce que l'on a vécu depuis le début de cette merde (Methode Quertant) et donc ma plus grande peur c'est de savoir enfin ce que je ressent pour lui, car si ce n'est pas ca c'est horrible, degueulasse, je vais être guerri et je vais lui dire a ben c cool merci au revoir... ! Je trouve ça ignoble, car c'est comme si j'avais une dette envers lui. J'espère que vous me comprenez, j'attend vos réflexions, commentaires, avis et vos témoignages, si vous êtes dans le même cas que moi, je pense d'ailleurs qui si mon probleme a duree autant de temps c'est parce que j'avait peur de ca mais maintenant d'ici quelque temps quand tout sera réglé il faudra bien que je m'y confronte, se réveiller de cet etat de "coma" comme je l'appelle est pour moi particulièrement douloureux parce que l'on a tous les regrets, les remords, tout ce que notre vie aurait du être et qu'elle n'est pas qui viens nous tomber sur la gueule et il faut affronter la réalité, sincèrement difficile meme si a côté de ca oui on ce sent bcq mieux car les symptomes disparaissent enfin. Personnellement j'ai arrete également mon travail parce que justement la Methode était trop violente alors que je m'y plaisais je venais d'avoir le poste que je rêvait depuis longtemps, j'ai tout plaqué parce que a cause du stress du poste, de mes symptômes et du bouleversement du changement d'état que je vivait j'allais peter les plombs alors que je m'y plaisait énormement et que ma direction m'avait poussé vers le haut donc je l'ai ai déçu, c'est tout ca en ce moment que je n'arrive pas à digerer, alors que pendant tout ce temps ou j'allais très mal a cause de mon probleme j'ai tenue mon travail, puis faire semblant d'être normale comme tout le monde, tout va bien, la je coule (j'ai des idées plus que noires...) alors que sensément mes symptomes s'en vont je devrais être la plus heureuse du monde. Pas simple.

J'avais besoin d'en parler.

Merci

Je vais faire un article sur la Methode Quertant, c'est très puissant et ça marche, c'est cela notre solution. Je ne l'ai pas fini mais les résultats sont plus que probants. Il y a pleins de sites sur Internet, il s'agit d'une régulation de notre systheme nerveux qui ne fonctionne pas bien, cela passe par des exercices ou l'on ce place 30min sur une machine de type ophtalmologique avec des ronds de couleurs et des lettres... Sur le site internet tout est bien expliqué, cela sera plus clair pour vous. J'ai essayé cette methode comme tant d'autres choses "je n'avait rien à perdre, comme tous ce que j'ai essayé".

Voilà courage les amis, j'attends vos réponses.

Hors ligne

 

#14 2015-11-26 13:57:51

quinquin
Member
Date d'inscription: 2008-02-15
Messages: 87

Re: Relations Amouresues

je comprends tout à fait ce qu'explique Raphael. je suis comme cela et je lute contre.

Nous sommes comme dans un état quantique, indéterminé ou plutôt comme dans tous les états possibles en même temps (superposition d'états) Si l'on choisi une voix, nous quittons toutes les autres voix qui étaient possibles. Et comme nous sommes toujours dans un état indéterminé, ça ne colle pas. on n'a l'impression qu'il manque quelque chose.

Cependant j'arrive maintenant à être plus fort que cela. J'arrive à m'engager et avoir des sentiments; Des sentiments quand même spéciaux à cause de la dp, mais des sentiments quand même. Et quand je me fait largué comme une merde, je dérouille aussi fort que si je n'étais pas dp.

Hors ligne

 

#15 2015-11-26 13:58:54

quinquin
Member
Date d'inscription: 2008-02-15
Messages: 87

Re: Relations Amouresues

Heu, et je cherche une femme pour faire un couple

Hors ligne

 

#16 2015-11-27 14:02:52

quinquin
Member
Date d'inscription: 2008-02-15
Messages: 87

Re: Relations Amouresues

Un déperso dans un site de rencontre.
Pour vous distraire je vous raconte ma dernière rencontre.
Je vais vous raconter ma dernière aventure de site de rencontre.


Je rencontre…. nous allons l’appeler Juliette.
Je passe 3 jours chez elle.
Elle me parle, elle me parle…  d’elle.
Je n’ai jamais été autant émerveillé.
Par sa beauté, sa diction, ses gestes.
Je lui indique mon souhait, elle n’ai pas obligée d’y répondre tout de suite.
Mais c’est pour donner le ton.
Je lui dit que je veux qu’elle soit ma femme.
Cela la fait rire et la touche.
Plus tard elle me dit qu’elle veut être ma femme, qu’elle veut continuer notre relation.

Ses enfants vont venir chez elle pendant une semaine, ma présence sera de trop pour l’instant.
Elle sera très occupée. Elle est si heureuse de voir ses enfants.
Alors je pars de chez elle.

Je me disais, je ne suis pas amoureux. Il existe des filtres pour que la personne que l’on aime tombe amoureux ( je ne suis pas d’accord avec ces pratiques). Je pensais : mais existe-t-il des filtres pour tomber amoureux soi-même ! Sourire.
Les portes du Paradis s’ouvraient en GRAND pour moi et je restais comme anesthésié.
Cette séparation fait naître l’amour chez moi.
Le coup de foudre arrive.
Je lui envoie un sms disant : Bonjour mon amour.
Elle me répond : Tu es dans mes pensées.

Elle ne donne pas de nouvelle, très occupée comme elle est.

Moi j’ai soudain un petit problème de santé, 4 jours après mon départ.
Je me dis que j’aimerais bien avoir des nouvelles de la femme qui dit bien vouloir être ma femme.
Cela me paraissait légitime, tout bêtement.
Je lui dis en sms: Pardon, ton absence de nouvelle me fait douter de ton désir de continuer notre relation. Dois-je trouver quelqu’un d’autre ? Je dis cela comme ça, presque par humour.
Elle réponds. Si tu doutes, trouve quelqu’un d’autre. Il est clair que je ne peux pas te rassurer.
Puis plus RIEN.

Boom !

Je dis : Comment ?
Que se passe t’il ?
Je la harcèle de sms pour comprendre.
Elle ne donne aucune réponse, aucune explication supplémentaire.
Dois-je comprendre que je suis largué ?
Je reste des jours sans savoir.
Du rêve au cauchemar.
Du chaud au glacial.
Le Paradis disparaît.

Sidération.
Chez elle, elle me présentait son fil de 30 ans.
Je jouais au parc avec son petit fils de 2 ans. Je faisais rire cet enfant.
Elle me faisait entrer dans sa famille.
Sidération.

J’aborde son fils dehors et lui demande si sa mère peut me dire si notre relation est terminée.
Il me dit que oui.
Je ne peux même pas voir sa mère pour un « au revoir ». Rien.

Elle a le droit de me quitter, je ne discute pas. Mais je revendique le droit d’être largué correctement.
C’est couillon ?

Elle a bloqué mon numéro sur son téléphone.
Depuis je marche, je refais les promenades que nous faisions ensembles.
Le cœur à nu.

Il manque une scène au film.
Comment suis-je passé de :
- Elle, blotti dans mes bras pendant des heures, jours et nuits. Elle me disant que je suis beau, que je vaux bien mieux que son ex-mari, médecin, qui la maltraitait, disait-elle,
à : 
- Etre soudainement éjecté comme un pestiféré par un simple petit SMS, sans raison apparente avec coupure de tout contact.
?
Brutalité surprenante. Sol qui se dérobe.

Avant de partir, je lui ai offert un beau bouquet de fleurs que j’ai choisi chez une vraie fleuriste. Elle était contente.
Il y avait une fleur de mimosa pour lui rappeler son origine du Sud.
J’ai été radié avant qu’il ne fane.

C’est elle, là, dans le noir du soir? Se promenant au bord de la Loire, main dans la main avec un homme ?
Je vois mal.
Oui c’est elle. Qu’elle est belle. Ses gestes de la main quand elle parle, à cet homme.
Je ne peux pas m’arrêter, je conduis dans la circulation.
Et pour quoi faire de toute façon.
Je ne suis même pas jaloux de ce gars.
Non, juste l’effroi.
( pour info, c’est une semaine après moi )

Je marche dans les rues.
Pour la croiser peut-être.
J’irais la voir pour lui serrer la main? Juste dire bonjour.
Voir son beau visage que j’ai à peine eu le temps de mémoriser. Voir un sens.
Peut-être même heureux de voir cet amour, si mon corps de tombe pas d’ahurissement tremblant.

Je veux trouver une VRAIE femme pour oublier cette « bête immonde ».
Bête immonde : pas pour m’avoir quitté, elle a le droit, pas pour être avec un autre homme, elle est libre, mais pour avoir traité brutalement de la sorte la rupture.

Je la hais, je l’aime. je ne sais.

En fait je ne l’ai vu que 5 jours pleins. On pourrait en rire..


Vidéo de moi sur Youtube: https://youtu.be/hazYS9O6K2M


Quelle sera ma nouvelle histoire ? Sourire.

Hors ligne

 

#17 2015-11-29 13:55:39

SackBoy
Member
Lieu: Eure-et-Loire
Date d'inscription: 2012-09-13
Messages: 74

Re: Relations Amouresues

Alors là Quinquin, surtout ne le prends pas mal mais la réaction de la fille est complètement justifiée.

Mets toi à sa place, vous vous connaissez à peine et tu lui dit que tu veux qu'elle soit ta femme (réaction, elle rigole, normal). Tu t'en va puis reprend contact en l'appelant "mon amour", what's the fuck mec?? T'as pas l'impression de donner l'image d'un mec complètement dans le besoin d'attention? Elle t'aurais demandé de lui acheter des bijoux ou une autre connerie je suis sûr que tu l'aurais fait. La fille elle n'a rien fait que t'es déjà comme un toutou qui la regarde comme si elle tenait ta vie entre ses mains.

Une femme a besoin d'un Homme, pas d'un gentil garcon qui va l'idéaliser dès le premier jour.

Je ne veux vraiment pas te blesser en disant tout ça mais quand je te lis j'ai vraiment de la peine pour toi. Montre aux filles que tu as envie d'elles, pas que tu as besoin d'elles.

Allez mon gars, la prochaine tu changes d'attitude, ne te focalise pas sur le fait de trouver une femme ou pas, cherche plutôt à passer du bon temps, qui peut on non finir sur une relation longue.

Hors ligne

 

#18 2015-11-29 13:59:36

quinquin
Member
Date d'inscription: 2008-02-15
Messages: 87

Re: Relations Amouresues

Je sais

Hors ligne

 

#19 2018-04-25 13:47:50

mozarito
New member
Date d'inscription: 2018-04-25
Messages: 1
Site web

Re: Relations Amouresues

j'ai toujours eu des problèmes dans mes relation amoureuse







acheter viagra

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson