Deprecated: Function set_magic_quotes_runtime() is deprecated in /home/plusjamaqn/wakinglife/forum/include/common.php on line 58
Waking Life - Forum / Recensement des médicaments testés.
Blog Forum

#1 2011-02-09 22:05:01

Lannes
Member
Lieu: Metz
Date d'inscription: 2010-12-09
Messages: 19

Recensement des médicaments testés.

Bonjour à tous.

Voilà, par ce post, j’aimerais faire un petit recensement de tous les médicaments psychotropes que vous avez pu prendre.

Ne vous cassez pas la tête avec la définition de médicament psychotrope, mettez ceux qui vous viennent à l’esprit, même si vous n’êtes pas sûr que ceux-ci sont classés dans la catégorie des médicaments psychotropes.
Pour information, les médicaments psychotropes comprennent entre-autres les catégories suivantes : anxiolytique, hypnotique, antidépresseur, régulateur de l’humeur, neuroleptique, psychostimulant, nooanaleptique, etc.
Mais c’est juste des exemples. Je suis pas sûr de toutes les connaitre d’ailleurs. Aussi, par exemple, je crois que les anticonvulsivants ne sont pas à proprement parler des médicaments psychotropes, mais ils sont parfois utilisés comme des anxiolytiques ou des thymorégulateur, alors si vous en avez prit, n’hésitez pas à nous en faire part. Bref, ne vous arrêtez pas à une définition restreinte de « médicament psychotrope ».

Ne vous inquiétez pas non plus de la catégorie dans laquelle ils entrent. Le mieux serait de faire une liste sous cette forme :

-Nom commercial du médicament [molécule]

Précisez également, s’il vous plait, l’effet du médicament sur vous. « Aucun effet », « Effet partiel », « Guérison», ou que sais-je encore. 

En ce qui me concerne, par exemple :

-Stresam [etifoxine] – Aucun effet
-Temesta [lorazépam] – Aucun effet
-Seroplex [escitalopram] – Début de traitement

Surtout, ne vous dites pas « ça n’a eu aucun effet, pas la peine que j’en fasse mention ». Les médicaments qui n’ont pas fonctionnés m’intéressent autant, sinon plus, que ceux qui ont eu de l’effet.

Quand j’aurais eu suffisamment de témoignage, je voudrais essayer de regrouper les médicaments testés par catégories, et voir lesquels – de catégorie - ont donné les meilleurs résultats, et surtout, lesquels n’ont pas été explorées.

En outre, plus précisément, j’aimerais savoir si certain d’entre vous on déjà prit de la Ritaline. Si oui, quels effets ?

N’hésitez pas non plus à évoquer la prise de drogue. Vous avez testé quoi ? Quels effets ? Je sais que pour beaucoup d’entre vous, la déréalisation/dépersonnalisation a commencé à la suite de prise de cannabis.  Mais qu’en est-il de la cocaïne ? Des amphétamines, plus particulièrement ? Précisez si vous avez testé avant ou après la DP/DR (ce qui m’intéresserait davantage en l’occurrence, c’est après la survenue de la DP/DR)

Je sais que c’est assez « tabou » comme sujet, et ceux qui en ont prit n’auront surement pas très envi de venir le crier ici, alors je vais développer un peu les raisons pour lesquels je demande ça, en espérant que ça délient quelques langues.


Je crois remarquer que souvent, les médicaments prescrit sont anxiolytiques, antidépresseurs, neuroleptique. Chaque action de médicament est plus ou moins spécifique et à des effets plus ou moins conséquents sur une plus ou moins large variété de récepteurs neuronaux, mais pour faire simple, les anxiolytiques agissent sur les récepteurs GABA, les antidépresseurs sur les récepteurs sérotoninergique, et les neuroleptiques sont des antagonistes dopaminergiques (ils diminuent la concentration en dopamine).

Je remarque aussi que la dépé/déré cause, entre-autres, des problèmes de mémoire, de concentration, d’attention, de volonté d’agir, de motivation, d’enchainement des idées, de compréhension des concepts. Or d’après ce que j’ai pu lire, toutes ces fonctions sont plus reliées à la dopamine qu’à la sérotonine (qui est plus centrée sur l’humeur). Alors je me demandais l’effet qu’auraient ressenti ceux qui aurait pu consommer de la RITALINE, qui est un inhibiteur de la recapture de la dopamine (qui augmente la concentration en dopamine. C’est un médicament prescrit notamment pour les TDAH (Trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité).
La RITALINE est un dérivé amphétaminique. D’où ma question sur les amphétamines.
   

Pour ma part, je n’ai malheureusement (ou heureusement ?) jamais pris de drogue hmm
(ou alors alcool seulement, si on considère ça comme une drogue).
   
Merci beaucoup à tout ceux qui m’ont lu jusqu’à la fin, et encore plus à ceux qui auront répondu smile


"Les fausses opinions ressemblent à la fausse monnaie qui est frappée d’abord par de grands coupables, et dépensée ensuite par d’honnêtes gens qui perpétuent le crime sans savoir ce qu’ils font."
Les Soirées de Saint-Pétersbourg (1821)
Joseph de Maistre

Hors ligne

 

#2 2011-02-09 22:35:08

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 286

Re: Recensement des médicaments testés.

Salut Lannes, jt'avoue être super perdu avec tous ces noms, pour moi c'est presque du charabia ;-) Il faudrait que jme penche davantage sur les apports de ces medicaments et leurs actions sur notre cerveau.
Je répondrai tout de même à ton petit sondage car je trouve intéressant de faire un recensement autour des medicaments et autre.
Pour ma part :
-Althymil : marchait partiellement, il m'a surtout aider à reprendre un rythme de sommeil normal car je ne dormais quasi pas pdt 1 mois, mais en journée aucun changement
-Cymbalta (en complément d'althymil) et de tres modestes résultat : un leger mieux au niveau de l'humeur on va dire (moins negatif) mais toujours symptomes dr/dp + developpement de nouvelles pensées obsessionels (ex: analyse du language , pourquoi on parle?? etc....;-)
- Zoloft (traitement actuel) : assez positif sur l'humeur et moins "d'analyse" durant les journees + meilleur concentration ... Enfin pour l'instant , j'veux pas trop m'avancer mais j'avoue qu'il y a vraiment du mieux depuis quelques jours. on verra par la suite .

Sinon jamais pris de drogue ni d'alcool.
Voilà Lannes. Je suis le 1er à repondre (en meme temps c'est facile je fais souvent des va et vient sur le forum pour voir les news , lol )

Hors ligne

 

#3 2011-02-10 09:11:29

Alown
Member
Lieu: Dans les abysses...
Date d'inscription: 2010-08-22
Messages: 88

Re: Recensement des médicaments testés.

Très bonne idée de sondage bravo ! wink

Moi c'est tout l'inverse de Shaheed ! Jamais pris d'AD, anxio ou autres mais j'ai testé pas mal de drogues...

Même si j'ai tout arrêté depuis 5 ans, je m'en souviens très bien.
Pour info je suis DP/DR 24/7 depuis 11 ans suite à une prise de cannabis.

Dans ma consommation, j'ai toujours préféré les excitants car justement ils exacerbent les sens et donnent cette illusion de revenir parmi les vivants...
Donc ecstasy principalement (une bonne trentaine de fois) mais aussi speed et cocaïne (une fois chacun).

Jamais testé tous les trucs qui "apaisent" comme la kétamine ou l'héroïne car ce n'était justement pas du tout l'effet que je recherchais.

J'ai testé des champignons hallucinogènes une fois (la classe qui se compare au LSD niveau puissance) et ça a été l'horreur. Ca a décuplé les effets de la DP/DR à un point inimaginable, j'ai même essayé de me tuer pendant le trip...

J'espère avoir répondu à ta question...
Bonne journée à tous !

Hors ligne

 

#4 2011-02-10 10:17:27

Benjiii
Member
Date d'inscription: 2010-08-31
Messages: 153

Re: Recensement des médicaments testés.

Bonjour,

oui trés bonne initiative!

alors pour ma part, ma dr (je ne pense pas être dépersonnalisé) à commencé bizarrement quand je faisais du sport collectif, donc ca le faisait seulement pendant mes seances d'entrainement.
Par la suite et par la prise de cannabis cela a accentué ma dr et cela l'a rendue permanente.

voici ma liste:

-Lexomil :  Bromazépam, essayé 1 mois aucun effet bénéfique, problème de sommeil.

-seroplex :  Escitalopram, essayé 1 mois aucun effet

-Urbanyl:  Clobazam, essayé 1 mois, aucun effet,problème de sommeil.

-Divarius:  Paroxétine, aucun effet.

-Cymbalta,  Duloxétine, traitement en cours, 2 semaines


Peut être que 1 mois n'etait pas suffisant pour moi, ou peut être que cela venait du dosage. C'est pour cela que je vais aller plus loin avec Cymbalta!

A+

Hors ligne

 

#5 2011-02-10 12:40:56

Lannes
Member
Lieu: Metz
Date d'inscription: 2010-12-09
Messages: 19

Re: Recensement des médicaments testés.

Merci pour les premiers témoignages. J’espère quand même en avoir plein d’autres.
J’ai regardé vite fait déjà (je regarderais plus sérieusement ce soir ou demain), et pour l’instant il n’y a que des anxiolytiques et des antidépresseurs dans vos listes.

En ce qui concerne la drogue, merci Alown pour ton témoignage (j’espère que tu permets que je te tutoie smile).   
Mais est-ce que je pourrais avoir un peu plus de détail sur l’effet de la cocaïne et de la speed ? Tu t’es senti comment vis-à-vis de la DP/DR ? J’imagine que tu en as pris une dose suffisante pour avoir des effets plaisants, mais crois-tu qu’une dose « moindre » aurais-pu te faire simplement revenir à la normal sans avoir l’effet « drogue » ? Je suis en train de consulter un livre à la bibliothèque sur l’histoire des amphétamines, et il y avait un commentaire, dont je me rappel plus précisément la formulation mais qui disait à peu près : cette molécule qui fait dépasser les limites de la normalité à un individu normal, fait atteindre la normalité à un individu malade. (C’était légal et très employé à une époque)

Pourquoi ne jamais avoir pris d’antidépresseurs d’anxiolytique et autres ? Je crois pas que ça va partir tout seul hmm


"Les fausses opinions ressemblent à la fausse monnaie qui est frappée d’abord par de grands coupables, et dépensée ensuite par d’honnêtes gens qui perpétuent le crime sans savoir ce qu’ils font."
Les Soirées de Saint-Pétersbourg (1821)
Joseph de Maistre

Hors ligne

 

#6 2011-02-10 20:16:14

Ecorvi
Member
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 2009-01-01
Messages: 140

Re: Recensement des médicaments testés.

Avant DP/DR: jamais un AD ou anxyolitique / cannabis très occasionnellement (déclencheur).

Après DP/DR: une liste d'AD et antipsychotiques longue (je vais la confectionner mais ça prendra un peu de temps) comme mon bras et plus jamais de drogue (sauf p-e 1X du canna au tout début de la DP/DR)

Au fait, tu voudrais pas nous raconter ton histoire Lannes?

Dernière modification par Ecorvi (2011-02-10 20:20:14)


C'est la personnalisation... big_smile

Hors ligne

 

#7 2011-02-11 14:51:35

Alown
Member
Lieu: Dans les abysses...
Date d'inscription: 2010-08-22
Messages: 88

Re: Recensement des médicaments testés.

A l'époque de mes parents oui les amphétamines étaient prescrites par les médecins, pour la perte de poids notamment. Chose que je peux comprendre, j'ai perdu jusqu'à 3kg en une seule soirée sous ecsta...

Speed : Ca ne m'a rien fait du tout, je n'ai juste pas dormi pendant 48 heures.
Pas du tout speed (malgré son nom) juste impossible de s'endormir.

Cocaïne : j'en ai pris une seule fois et ça m'a fait à peu près le même effet que les ecsta mais en moins fort.

Ecstasy (composée d'amphétamines et de MDMA) :
Amphet : Exacerbation des sens, forte confiance en soi, puissance et endurance corporelle, coupe faim
MDMA : impression d'amour universel, de clairvoyance, illuminations métaphysiques, empathie, euphorie...
Les ecsta sont composés de plus ou moins d'amphet et de MDMA et donnent des effets totalement différents suivant le dosage.

Ils atténuent beaucoup la DP/DR mais ne l'enlèvent pas.
La redescente (4 à 8 heures après la  prise) est très violente par contre, cogitation insupportable sur le retour de la DP/DR, envies suicidaires, etc...
Je ne pense pas qu'en prenant une dose moindre on puisse revenir à la normale...

Et pour répondre à ta question : "Pourquoi ne jamais avoir pris d’antidépresseurs d’anxiolytique et autres ? Je crois pas que ça va partir tout seul "

Quand je vois l'état de ceux qui sont sous AD, j'ai l'impression d'avoir des zombies en face de moi (qui ressemble justement aux DP/DR) alors qu'ils ne l'étaient pas avant. Donc je vois pas trop l'intérêt...
Un premier psy a voulu me mettre sous anti épileptique mais je ne suis pas du tout épileptique donc je n'ai pas voulu, mon psy actuel a voulu me mettre sous anxio et pareil j'ai refusé. Je ne pensais pas que les medocs puissent quelque chose pour moi... sauf depuis que j'ai lu le témoignage de Petite-chose... j'ai justement rdv chez mon psy cet après midi pour en parler...

Si tu as d'autres questions, n'hésites pas ! wink

Hors ligne

 

#8 2011-02-13 18:33:03

Lannes
Member
Lieu: Metz
Date d'inscription: 2010-12-09
Messages: 19

Re: Recensement des médicaments testés.

Donc pour l’instant :

Anxiolytique :

-Stresam [etifoxine] – Aucun effet
-Temesta [lorazépam] – Aucun effet   
-Lexomil [bromazépam] – Aucun effet
-Urbanyl [clobazam] – Aucun effet

Antidépresseur :

      Inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine :
-Seroplex [escitalopram] – Début de traitement / aucun effet
-Zoloft [sertraline] – A suivre
-Divarius [Paroxétine] – Aucun effet (C’est pourtant un médoc conseiller, tableau p. 103 hmm http://ww1.cpa-apc.org:8080/publication … aal-OR.pdf)

      Inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline :
   
-Cymbalta [duloxétine] – A suivre

       Antidépresseur tétracycliques ???

-Athymil [miansérine] – Aucun effet sur la DP, c’est bien ça shaheed63 ?


Personne n’a pris de Ritaline ? sad C’est pas plus mal, je préfère qu’on me dise qu’on a pas testé plutôt que ça marche pas :p

J’espère avoir encore d’autre témoignage smile

Notamment Ecorvi, ça serait cool d’avoir ta liste.   

Pour ce qui est des drogues, ce qui m’embête, c’est que je suis pas certain de savoir ce que recouvre le terme de « speed » exactement.
Parce qu’il y a :
-« prendre des amphétamines » : il s’agit d’une espèce chimique précise (α-méthyl-phényléthanamine)
-« prendre une amphétamine » : catégorie qui regroupe les molécules cousines de celle citée au-dessus, qui ont souvent des effets proches.

Alors je me demande si le terme speed désigne la α-méthyl-phényléthanamine ou si c’est ça désigne un dérivé précis.

Tu crois que tu saurais m’éclairer Alown ?

Ps : Pour garder une certaine lisibilité et clarté, je créerais un nouveau poste d’ici quelques jours un peu plus théorique et général mais en rapport avec celui-ci.

Ps 2 : Je vais aller me présenter aussi dans la section appropriée. Désolé de pas l’avoir fait avant.

Dernière modification par Lannes (2011-02-13 18:34:18)


"Les fausses opinions ressemblent à la fausse monnaie qui est frappée d’abord par de grands coupables, et dépensée ensuite par d’honnêtes gens qui perpétuent le crime sans savoir ce qu’ils font."
Les Soirées de Saint-Pétersbourg (1821)
Joseph de Maistre

Hors ligne

 

#9 2011-02-13 21:42:07

Benjiii
Member
Date d'inscription: 2010-08-31
Messages: 153

Re: Recensement des médicaments testés.

Lannes a écrit:

Divarius [Paroxétine] – Aucun effet (C’est pourtant un médoc conseiller, tableau p. 103 hmm http://ww1.cpa-apc.org:8080/publication … aal-OR.pdf).

Je l'avais arrêté au bout d'un mois à peine, peut être que j'aurai du aller plus loin...

Hors ligne

 

#10 2011-02-14 07:55:57

Alown
Member
Lieu: Dans les abysses...
Date d'inscription: 2010-08-22
Messages: 88

Re: Recensement des médicaments testés.

Lannes a écrit:

Alors je me demande si le terme speed désigne la α-méthyl-phényléthanamine ou si c’est ça désigne un dérivé précis.

Tu crois que tu saurais m’éclairer Alown ?

Malheureusement non... Surtout que le speed j'en ai pris quand j'étais en Angleterre et le speed de là bas ne correspond pas au speed d'ici en terme de molécule...

Hors ligne

 

#11 2011-02-14 11:24:12

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 286

Re: Recensement des médicaments testés.

salut Lannes Pour athymil c'est bien ça, sur moi aucun effet sur la dp.

Dernière modification par shaheed63 (2011-02-14 11:24:58)

Hors ligne

 

#12 2011-02-19 00:31:22

Mathieu
Member
Lieu: Lille
Date d'inscription: 2007-09-13
Messages: 141

Re: Recensement des médicaments testés.

salut à tous!

je me demandais si vraiment en ce qui me concerne j'avais vraiment besoin d'un antidépresseur, parce que certes j'ai pas vraiment le moral avec des idées noires etc.. qui vont avec, mais je me rends compte que c'est le lexomil (anxiolitique) qui pour moi est le plus efficace sur l'instant car finalement jme sens -je m'en rends compte- littéralement bouffé par les angoisses..

Pour autant j'ai jamais fait de surdosage de lexomil en cas de crise et j'essaie d'en prendre le moins possible pour pas 'dépendre du produit' je m'en méfie. Moins j'en prends mieux c'est,
mais du coup, je me demande si des médocs comme le valium par exemple seraient pas un remède plus efficace qu'un neuroleptique inefficace pour nous, qui ne sert qu'aux psychotiques ce qui n'est pas notre cas chers amis.
Qu'en pensez vous ?

je vois une psychologue 2 fois par mois, et je sens bien que j'ai besoin/l'envie de lui faire comprendre précisément ce qu'est la dépersonnalisation mais comment l'expliquer à qq'un qui ne sait pas ce que c'est, même à un professionnel de santé mentale!
la dépersonnalisation, ce sentiment de perte d'identité, ou
la sensation de ne plus se sentir comme un être vivant, de ne plus se sentir comme qq'un à part entière tout simplement, comme un fantôme ou un zombie ou cette impression 'physique' de n'être rien, ou ne pas 'se sentir', comment mieux l'expliquer selon vous en se mettant à la place d'un non initié ?!!

Mathieu
Nord Pas de Calais Picardie Paris, toujours motivé par une rencontre entre victimes du piou!

Dernière modification par Mathieu (2011-02-19 00:34:25)

Hors ligne

 

#13 2011-02-19 01:54:17

vincent60280
New member
Date d'inscription: 2011-02-19
Messages: 4

Re: Recensement des médicaments testés.

pour moi :

-effexor plutot positif (2*75mg matin)
-être aimé ,aimer effet plus que positif mais c'est pas de la dope alors je sais pas si on peut mettre ça dans la liste
-jouer de la musique très positif mais même remarque qu'avant
-C2H5OH pas mal sur le coup mais en général gueule de bois le lendemain et DP/DR pire que la veille avant de se saouler avec des potes donc à déconseiller!

voila mais bon ca fait tellement longtemps que je connais ce trouble ...je l'ai totalement intégré..je me demande si je vais pas essayer les amphéts

Hors ligne

 

#14 2011-02-20 15:59:10

misterZ
Member
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 2008-02-11
Messages: 293

Re: Recensement des médicaments testés.

Bonjour,
Je n'ai jamais pris que du Deroxat (paroxétine) qui m'a pas mal aidé les premiers temps je dois le reconnaître, même si ce n'est que par un effet de masque bien sûr, en rendant les symptômes supportables. On prend de la distance, c'est tout... mais la DR est toujours là. Ha si quelques prises occasionnelles de tranxène à bonne dose arrivaient par contre à diminuer les symptômes, parfois. Ça se manifestait par exemple par le retour d'une meilleure orientation dans l'espace, preuve que la DR est avant tout un symptome anxieux.

A côté de ça, j'ai lu des trucs un peu refroidissants sur la Ritaline. Le Cymbalta semble encore assez nouveau, puisque sur la liste des 77 medicaments surveillés par l'AFFSAPS (faire un bilan hépatique de temps en temps).
J'ai personnellement le profond sentiment d'avoir assez joué à l'apprenti-sorcier comme çà avec mon cerveau. C'est pas simple comme çà à froid, mais j'essaie plutôt maintenant de structurer réellement ma vie, chose que j'ai toujours 'procrastinisée', et qui a bien des chances de m'avoir finalement collé un bon trouble anxieux et ma DR. Je pense que c'est le meilleur traitement de fond.

Donc c'est pas facile tous les jours, c'est sûr.  hmm  Mais faut y croire.  smile

PS: j'ai vu Tron y a pas longtemps, ça m'a donné envie d'être un super-héros.  wink

Dernière modification par misterZ (2011-02-20 16:01:29)


"Ainsi, si tu as peur de la mort, si tu t’accroches trop, tu vois des démons qui t’arrachent à la vie. Mais si tu as fait la paix en toi, ces démons deviennent des anges, qui  t’affranchissent du poids de la terre." 
Eckhart von Hochheim, (1260 - 1327),
via le film "l'Echelle de Jacob", Adrian Lyne.

Hors ligne

 

#15 2011-02-21 09:16:08

Lannes
Member
Lieu: Metz
Date d'inscription: 2010-12-09
Messages: 19

Re: Recensement des médicaments testés.

En faite le truc c’est que l’emploi d’un médicament psychotrope n’est pas spécifique d’une pathologie. D’après ce que j’ai pu lire à ce sujet, on a d’abord découvert par hasard les neuroleptiques. On a vu que ça avait un effet sur, notamment, la schizophrénie. Plus généralement sur les psychoses. Ensuite on a découvert les anxiolytiques puis les antidépresseurs. Mais des psychiatres ont pris l’initiative de prescrire quelques-uns de ces médocs à des personnes présentant des pathologies pour lesquels ces médicaments n’étaient pas prévus, et on s’est rendu compte, que, par exemple, de faible dose de neuroleptique avaient un effet anxiolytique. Les antidépresseurs également ont un effet sur l’anxiété. Je crois également que les anxiolytiques sont essentiellement symptomatiques. Il soigne « sur le moment », mais pas sur le fond, à l’inverse des antidépresseurs qui peuvent réduire durablement l’anxiété. 

Du coup c’est difficile à dire s’il vaut mieux des anxiolytiques, antidépresseur ou neuroleptique, considérant que d’une certaine façon, leurs effets peuvent se recouper à certain dosage. Mais d’une manière ou d’une autre, je crois qu’on finit toujours à un moment ou à un autre par fonctionner par « tâtonnement ».
C’est comme pour la médecine traditionnelle. On dispose de plein de technique ultra-perfectionné, mais le jour où vous avez une douleur quelque part y a personne qui sait vous dire d’où ça vient. Alors vous allez voir spécialiste sur spécialiste jusqu’à ce que l’un trouve enfin le problème. C’est pareil pour la psychiatrie, à ceci près qu’il y a même pas de moyen de dépistage sûr à 100 % (pas de teste médicaux). Alors sur le papier, les différentes « maladie mentale » sont bien décrites, mais quand vous avez un patient qui vous dit « je ressens ça, ça et ça », c’est pas facile de rattacher ça à telle ou telle pathologie. Vous avez déjà cherché par curiosité les éléments caractéristiques d’un «  trouble de la personnalité borderline », « schizophrénie », etc. ? Vous n’avez pas l’impression de vous retrouvez à chaque fois dans 3 ou 4 des éléments caractéristiques de la pathologie ? C’est mon cas en tout cas. Alors je me mets à la place du psychiatre. Je me dis : j’arrive déjà pas moi-même caractériser à 100 % ce que je ressens, j’arrive encore moins bien exprimer ce que je crois ressentir. Il y a ensuite la façon dont le psychiatre comprend ce que vous lui dites ( il peut avoir l’impression que pour vous tel élément prédomine alors que vous y avez plus insister que sur un autre simplement parce que vous voyiez plus de chose à y dire), le tri qu’il opère entre ce qui lui parait important et pas important, et le rassemblement des différents éléments sous l’étiquette d’une pathologie. Moi je dis qu’après tout ce chemin de l’information, doit y avoir une sacrée marge d’erreur entre la pathologie que vous avez vraiment et celle qui est diagnostiqué hmm

Mais le psychiatre le sait, je crois, alors c’est simplement du « on part là-dessus, et s’il s’avère en chemin que ça a pas l’air d’être ça, on corrigera ». Si vous cherchez sûr internet encore, il y a en a une paire qui, en fonction du psychiatre consulté, ou voir même chez le même à différent intervalle de temps, se sont vu diagnostiqué « trouble bipolaire », « schizophrénie », « borderline », ou que sais-je encore.

C’est pareil pour les médocs. On prescrit un médoc plus ou moins au pif en fonction des symptômes exprimé, on voit les effets, et si ça fonctionne pas, on en essaye un autre jusqu’à tomber sur le bon. Le problème avec notre pathologie, c’est qu’il n’y a pas de médicament qui ait fait vraiment preuve de son efficacité.
D’après ce que j’ai pu lire aussi (et pas sûr internet, mais dans des livres sérieux à la bibliothèque), en psychiatrie, il y a pas vraiment de médicament qui traite la cause réelle (à part peut être en partie l’anxiété). On soigne surtout les symptômes, c'est-à-dire les manifestations de la pathologie. Mais un jour (avant nos vieux jours, j’espère ( j’ai 20 ans )), j’ose espérer qu’on aura des médicaments efficace sur les causes même des pathologies. Il y a par exemple, une influence incontestable des gènes sur certaine pathologie. Il faut pas croire qu’on est responsable de ce qui nous arrive, ce sont de vrai maladie.

Après tout dépend aussi si on raisonne en termes de « biologie » ou de « psychologie ». Pour ceux chez qui la dépersonnalisation ou la déréalisation a débuté par la prise de cannabis, je dirais que leur pathologie à une origine essentiellement biologique. Pour les autres, c’est peut être une manifestation secondaire d’un trouble primaire (anxiété, dépression, etc.). Dans ce cas, on dit que soigner le trouble primaire ferait disparaitre la dépersonnalisation. Alors si par exemple, la dépersonnalisation chez X est causée par une dépression, prendre des antidépresseurs pour soigner sa dépression devrait faire disparaitre la dépersonnalisation. Toute la difficulté réside en la détermination de la nature du trouble primaire.
Mais dans un cas comme dans l’autre, il y a toujours derrière une explication physiologique, même s’il se peut sans doute qu’on traite le trouble «psychologiquement». Je pense en tout cas pour ma part que les médicaments sont une bonne solution. Faut juste trouver le bon.

Mis à part ça, j’ai le même problème que Mathieu pour expliquer ma déréalisation, mais je crois que c’est un peu notre cas à tous. J’ai l’impression que je passe mon temps à essayer de convaincre mon psychiatre que ce que je ressens caractérise le trouble de déréalisation et qu’une bonne partie de mes problèmes découlent directement de ça, et lui de son coté passe son temps à essayer de me convaincre que ce que je ressens vraiment n’est pas forcement ce que je crois ressentir.
Du coup ça donne du : « je ressens ça et ça en tel circonstance, et je suis sûr que c’est à cause de la dépé» => « Vous savez, il faut pas toujours chercher des explications à tout. Est-ce que vous étiez pas simplement détendu ? Ca arrive à tout le monde d’avoir des trous de mémoire de temps en temps…»

Mais je crois que tu as tord d’aller voir une psychologue. C’est clairement pas une personne qualifié pour ça. C’est un psychiatre qu’il faut voir. Un psychiatre, c’est d’abord une personne qui a reçu une formation de médecin. Un psychologue, ça a fait fac de psycho. Un psychiatre est spécialiste des maladies mentales. Un psychologue, c’est juste bon à te redonner confiance en toi et t’aider à affronter quelques moments difficiles. Normal qu’il y connaisse rien en dépersonnalisation/déréalisation, c’est pas son domaine.


Vincent, si tu essayes les amphétamines, je suis preneur de tes impressions. Mais essaye la vrai molécule, pas de l’ecstasy ou de la mescaline ou que sais-je encore. Et à faible dose, le but n’étant pas d’être défoncé mais d’essayer d’atteindre la normalité. Cela dit, je te pousse pas à la consommation.


"Les fausses opinions ressemblent à la fausse monnaie qui est frappée d’abord par de grands coupables, et dépensée ensuite par d’honnêtes gens qui perpétuent le crime sans savoir ce qu’ils font."
Les Soirées de Saint-Pétersbourg (1821)
Joseph de Maistre

Hors ligne

 

#16 2011-03-03 16:58:03

denisfaz
Member
Date d'inscription: 2008-07-29
Messages: 20

Re: Recensement des médicaments testés.

Bonjour à tous,

Je trainais une DP/DR depuis de nombreuses années, c'est l'effet combiné d'un antidépresseur (Citalopram, inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine ) et tranquillisant (Lysanxia) qui m'a permis de reprendre pied sur terre......
D'ailleurs, quand les premiers effets positifs se sont révélés à moi, c'était tellement inespéré que je suis resté dans un état d'euphorie pendant plusieurs jours.
Bien sur, ce traitement n'a pas réglé le problème complètement. Mais le fond d'angoisse et la dépression associée ne guident plus ma vie comme avant.
En tout cas, mon corps ne produit que rarement à présent , et dans une proportion maitrisable, ce "brouillard" de défense que nous connaissons tous .....
Et la vie est bien plus facile à présent.......
Le corps humain est fait de liquide, de chimie, de fonctionnement à base de molécule et d'un équilibre subtil de beaucoup d'élément. J'ai lu dans une revue que les AD permettaient aux gens de refabriquer des liaisons neuronales dans certaines zones du cerveau, un médicament n'est pas quelque chose de magique , il permet de retrouver une certaine "norme" de fonctionnement qu'un syndrome ou maladie dérègle brutalement ou constamment.
Je ne fais pas l'apologie des médocs, mais sans ce traitement, j'aurais vraiment eu du mal à faire face, surtout après tant d'années........

Il faut se faire soigner et être lucide sur les causes du troubles. En ce qui me concerne, faire baisser mon niveau d'angoisse a été déterminant.

Hors ligne

 

#17 2011-03-04 09:05:17

Benjiii
Member
Date d'inscription: 2010-08-31
Messages: 153

Re: Recensement des médicaments testés.

Salut Denisfaz,

au bout de combien de temps as tu ressenti des effets positifs?

Hors ligne

 

#18 2011-03-04 15:24:39

denisfaz
Member
Date d'inscription: 2008-07-29
Messages: 20

Re: Recensement des médicaments testés.

Au bout de quelques semaines. Il ne faut pas désespérer si cela ne s'améliore pas, juste revoir le dosage.  Chacun réagit différemment aux médicaments.

Hors ligne

 

#19 2011-03-08 15:28:41

Benjiii
Member
Date d'inscription: 2010-08-31
Messages: 153

Re: Recensement des médicaments testés.

Salut denisfaz,

pour ma part j'ai pris Cymbalta 30mg pendant un mois, rien.
j'en suis depuis une semaine et demi à 60 mg et toujours rien, je desespere, j'en ai trop marre de cette m*****
jvais pas passer à 90mg !! jvais devenir fou !!j'ai envie de tout arreter !

Hors ligne

 

#20 2011-03-09 03:01:10

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 286

Re: Recensement des médicaments testés.

Salut benjiii, tu passes quand du coup a 90mg? Ta pas des jours meilleurs ces derniers temps probablement dû a cymbalta? Ou ta carrément l'impression que ça empire ton état... Regrde avec 90mg et tu vois après ? A cote de ça , que te conseille le psy ? A cote de ton traitement est ce qui prend le temps de prendre en compte ton cheminement personnel a coté de la prise de medoc? Parce que moi malheuresement c'est que je regrette avec mon psy , qui ne me demande jamais comment japprehende le problème? Comment je peux expliquer les moments de moins bien ou les moments de mieux ? Etc etc
il ne me demande rien de ça , il me demande comment Ca va ,quand jvai le voir ? Puis en fonction de cke jlui dit , il me precrit un autre medoc si nécessaire en remplacement de l'ancien , ou il ajuste simplement le dosage, a croire que lanxiete ne peut être soigné QUE par des médocs ou juste me conseiller pr mdire ; (n'essaie pas de te poser des questions inutiles!!!
réflexion pour moi qui n'a aucun sens , car il est bien là le problème , comme si on me disait : bon Tu t'es cassé le genou , pour plus avoir mal , Ben oublie que tu t'es cassé le genou et tu sera guérie ...
Bref , donnes des neWs benjiii , on est là! Tous dr dp , tous dans le même bateau , tous a ramer , mais on va avancer ... Jtai posé pas mal de questions ! ;-) si c trop long , prend toi pas la tête... Répond en bref tfacon...

Dernière modification par shaheed63 (2011-03-09 03:04:36)

Hors ligne

 

#21 2011-03-10 10:11:50

Benjiii
Member
Date d'inscription: 2010-08-31
Messages: 153

Re: Recensement des médicaments testés.

Salut Shaheed,

cela ne fait que 2 semaines que je suis à 60mg, donc pour l'instant il n'est pas question de passer à 90mg et j'en ai pas vraiment envie de toute facon.
En fait oui j'ai plutot l'impression que cela empire mon état, mais je ne sais pas si c'est le fait d'y penser souvent ou si c'est a cause de l'effet du medoc.

Pour moi c est un peu comme toi, mon psy me demande comment ca va et ensuite me demande comment s'est passé pendant mon travail ou dans ma famille mon etat depuis qu'on s'est vu la derniere fois....
Franchement je compte plutot sur les medicaments que le faite de parler de moi pendant une heure pour m'en sortir...

Apres si les medoc ne marche pas, il faut essayer autre chose comme l'EMDR ou la sophro. Et si rien ne fonctionne et bien...j'arrete tout et je vis ma vie avec cette etat en essayant de ne plus y penser et peut etre que cela s'estompera.

Sur un post tu avais dis pourtant que le Cymbalta t'enlevait ta dp/dr mais que tu avais d'autre obsession...alors que la tu dis que cela t'a rien fait? qu'elle est la bonne reponse? lol

Hors ligne

 

#22 2011-03-11 00:04:00

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 286

Re: Recensement des médicaments testés.

Salu Benjiii, lol !
je ne sais plus ce que je raconte ;-)
Si ! je sais ce que j'ai dis sur le post que tu as pu lire concernant cymbalta... Ben effectivement j'ai bien dit que cymbalta m'avait donné limpression d'avoir réduit sur moi les symptomes de dr/dp que je connaissais jusque là, comme celui d'analyser h24 les faits et gestes des gens , les objets etc.. réduit aussi ceux de la dp (me posait un peu moi la question h24 de :pourquoi moi?). En revanche mon état d'anxiété ne s'était pas réduit et même en complément d'absence des ex-symptômes dr/dp, est venu se rajouter de nouvelles pensées obsessionnelles (genre TOC) et était tout autant désagréable que l'autre état. La souffrance était casi aussi forte. Voilà pourquoi je disais finalement avoir eu l'impression de vivre la même chose  et que cymbalta , pour mon cas,n'a pas été une vrai solution mais seulement la découverte de nouveaux symptômes. Voili voilou Benjiii...
En ce moment je n'ai ni cymbalta ni zoloft ni mianserine ni.... ni... ni.... :-) on verra ce que ca donne, pour linstant ca ne donne pas trop mal... je donnerai des news ...
Sinon oui c'est bien possible que le fait d'attendre un résultat doit te donner cet impression d'empirer (mais bon ca je crois que je te l'ai dja dis lol) De toute façon si le médicament devait avoir un reel effet, tu n'aurai même pas besoin de te demander si l'absence de résultat positif est dû à ton auto-surveillance incessante.

Dernière modification par shaheed63 (2011-03-11 00:10:49)

Hors ligne

 

#23 2011-03-23 12:48:37

slowloy00
New member
Date d'inscription: 2011-03-23
Messages: 2

Re: Recensement des médicaments testés.

Bonjour tout le monde.

Alors pour ma part je me suis longtemps défoncé à l'actiskenan, du sulfate de morphine, au point d'en être dépendant, alors faites attention avec les médicaments, les tester n'est pas un jeu..

Sinon j'ai aussi testé:

- lexomil : bon effet sedatif, et disparition du stress.
- tercian : effet énorme, on s'endort quarémment 1 heure aprés.
- lysanxia: aucun effet.
- actiskenan : 8 mois que j'en prends suite à des douleurs, attention grosse dépendance.
- myolastan : bon efet sur la décontraction..
- stresam : aucun effet. (placebo ?)

en vente libre :

- la codéine (dérivé de morphine) : effet 10 fois moins puissant que la morphine, mais radical pour les douleurs. Attention: risque de dépendance.
- le dextrometorphan: contre la toux à faible dose, hallucinogène à haute dose.

Voila tous les médicaments cités on été testé par ma personne, avec mes avis.

bonne journée!

Hors ligne

 

#24 2011-03-29 13:47:53

Kotados
Member
Date d'inscription: 2011-03-02
Messages: 24

Re: Recensement des médicaments testés.

Salut à tous,  voici ma liste des médicaments testés :

- Lexomil : ( à très haute dose ) = disparition à 80% de la DP / DR, bonne humeur
- Zyprexa : aucun effet, augmentation de la DP/DR + fatigue
- Abilify : aucun effet, grosse fatigue (pas d'agitation ^^)
- Valdoxan : bonne humeur, enthousiasme mais toujours DP/DR
- Seroplex : je commence aujourd'hui!!

Hors ligne

 

#25 2011-04-20 20:30:50

apiolat@laposte.net
New member
Date d'inscription: 2011-04-20
Messages: 1

Re: Recensement des médicaments testés.

tercian = endormissement rapide pas de cauchemars pas d'effet sur dr/dp
Xanax/alprazolam = toujours en dr / dp 1mg par jour évite quelque crise d'angoisse

Méditation= ma fait du bien . explication un peu longue dsl ci dessous (Ma question existentielle à été vers 14 ans de savoir si je commandai mes actions , mes gestes , mes pensée .... Est ce que je suis mettre de mon corps ex j'ai bouger le bras , mais sans le demander ! donc je ne suis pas au contrôle de mes actions et de moi . Donc tout est possible et de la grosse phobie sur tout .J'ai tout fait pour me tester genre escalade accrocher à un piton à 70 mètre et me demander si j'allai pas me détacher puisque je trouvais pas de réponse à pk  je ne détacherai pas étant donner que je n'ai pas de ctrl réel.Ensuite refermer sur moi jusqu'à éviter de se sentir vivant pour ne pas avoir d'angoisse ) . La méditation dans un camps Bouddhiste ma fait comprendre que ce n'est qu'une pensé ! sans consistance, ni vérité à poursuivre, ce n'ai qu'imaginaire une pensée ! j'ai retrouver quelque sensation de la vie réel ou bout de qulqu semaine . Mais bien sur je suis repartit dans mon  chez moi au boulot pour continuer ma dr/dp .... je crois qu'en faite on n 'a pas l'envie de sans sortir sous peine de redevenir vivant et belle et bien angoisser avec des sensation physique en +

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson