Deprecated: Function set_magic_quotes_runtime() is deprecated in /home/plusjamaqn/wakinglife/forum/include/common.php on line 58
Waking Life - Forum / Moi
Blog Forum

#1 2011-02-22 14:00:16

Lannes
Member
Lieu: Metz
Date d'inscription: 2010-12-09
Messages: 19

Moi

Bonjour à tous.

Je sais que la politesse veut normalement qu’on se présente avant de poster mais dans l’urgence de mon état et mon obsession à trouver une solution rapide à ma dépersonnalisation/déréalisation, je dois avouer que c’était le dernier de mes soucis quand j’ai rencontré ce forum, et je m’en excuse hmm
Bref, avec un peu de retard, et puisque quelqu’un me l’avais demandé, je me présente et vous raconte mon histoire.

Voilà, je suis étudiant en 2eme année de droit et j’ai 20 ans. Mon pseudo, Lannes, n’est pas un jeu de mot particulièrement idiot. Jean Lannes était un maréchal de Napoléon. Cela dit, aucune raison particulière à ce que je l’ai choisit lui. Je l’apprécie pas particulièrement, c’est juste que, souvent, 50 personnes ont déjà eu l’idée du pseudo qu’on veut choisir, et c’est le premier nom me paraissant peu probablement déjà attribué qui m’est passé par la tête.

En ce qui concerne mon histoire de dépersonnalisation/déréalisation, par soucis de clarté, on va scinder ma vie en trois parties.

La plus récente débute il y a quelques mois, courant septembre/octobre, je me rappel plus précisément. Je connais quelques aléas avec une fille. Un après-midi, je vois un ami et on en parle. Il me dit des choses qui me déstabilisent un peu et ça me travail. Le soir, je vais chez un autre ami, et on boit un peu. Un peu beaucoup mais j’ai l’habitude. J’ai déjà bu ô combien plus ! Le lendemain, je suis en voiture, et je me sens pas bien du tout. Envi de vomir, mal de tête, tremblement, sensation de vertige, l’impression que je vais m’évanouir, respiration saccadé, rythme cardiaque accéléré, sensation de picotement dans les jambes et dans les bras. Je me dis que j’ai une bonne gueule de bois et que la voiture n’arrange pas ça, même si quelques symptômes me paraissent bizarres. J’espère qu’on va bientôt arriver (je conduisais pas). Et puis cette impression bizarre, comme si je voyais un peu noir et que j’allais m’évanouir. Bientôt, je me dis que je suis en hypoglycémie. On arrive et j’ai vraiment l’impression que je vais m’évanouir. Je me dépêche de m’enfiler 2 canettes d’ice tea, de manger 2 morceaux de sucre et réchauffer de la pizza que je trouve dans le frigo (ok, on a vu mieux niveau alimentation équilibré, mais je voulais juste remonter rapidement mon taux de sucre). 
En faite, je ne le savais pas encore, mais commencez pour moi une grosse crise de dépersonnalisation/déréalisation qui ne me quitterait plus (ou quasiment).
Les jours qui suivent, je passe la plupart de mon temps allongé sur mon canapé en essayant de dormir ou devant la télé sans trop suivre ce qui se passait, sans énergie. Les symptômes somatiques persistaient même en dormant. J’ai essayé quand même de me motivé, faire du sport, mais c’était pire. Et puis cette sensation d’appréhender bizarrement la réalité qui me quittait plus. Par moment, j’avais l’impression de délirer, tout en me rendant compte que je ne délirais pas vraiment. Je voyais la porte de ma chambre et je me disais « C’est quoi ça ? Une porte ? C’est quoi une porte ? Ca sert à quoi une porte ? Mais t’es con ou quoi ! Tu sais très bien ce que c’est une porte ! ». Pareil en me regardant dans le miroir « C’est moi ça ? Pourquoi je suis pas quelqu’un d’autre ? ». J’avais peur de devenir fou. Il y avait aussi cette idée particulièrement horrible qu’on peut pas faire « de pause ». Ca ne s’arrête jamais. Si vous avez une problème d’argent, de couple, de travail, vous pouvez toujours vous dire « bon, ce soir, j’y pense pas, je regarde un film, je me détend, j’oublie tout». Mais là, nulle échappatoire. On n’échappe pas à sa pensée, ou appeler ça comme vous voulez. C’est à travers elle qu’on aborde le monde. On l’utilise en permanence, sauf en dormant. Déformée, c’est la perception de toute chose en permanence qui est déformé sans qu’on puisse y échapper.   
J’avais aussi des ralentissements du cour de la pensée, et ça me faisait très peur. Surtout par rapport à l’extérieur. Surtout en TD à la fac. Tant qu’on « pense », on peut toujours mentir, trouver une excuse si on se fait interroger. Mais j’avais plus ou moins peur qu’on m’interroger et que je reste là tout bête sans être capable de répondre quoique ce soit. J’avais peur à la maison que mes parents le remarque aussi. J’étais bizarre, et je m’en rendais compte, mais je pouvais pas y faire grand chose.
Les jours passaient, c’était plus ou moins fort, mais c’était toujours là. Entre temps, j’ai commencé à faire des recherches sur internet. Je savais pas exactement ce que ces termes recouvraient exactement, mais intuitivement, je me disais que ce que je ressentais devaient correspondre à une crise d’angoisse ou de l’anxiété (ou une dépression ?). Bref, je consulte quelques sites et les symptômes ont l’air de correspondre. 
Parmi cette liste de symptômes, je lis « dépersonnalisation (être détaché de soi) déréalisation (sentiment d’irréalité), mais sur le coup, j’y accorde pas plus d’importance que ça, ça a juste confirmé mon idée de crise d’angoisse. Quelques jours plus tard, ça m’a fait tilt et j’ai cherché à en savoir plus sur la déréalisation/dépersonnalisation et j’ai découvert que c’était plus qu’un simple symptôme mais une véritable pathologie. J’ai ensuite découvert, entre autre, ce site.
Constatant que ça n’avait pas l’air de passer, je savais qu’il devenait obligatoire d’aller consulter mon médecin. Mais pas facile. Aller voir le médecin, c’est reconnaitre concrètement que c’est très sérieux. Et devais-je en parler à mes parents ? Si je le leurs dis, ils vont vouloir que je leurs explique. Si je leurs explique, ils voudront plus que je conduise, ils me feront plus confiance, ils vont me surveiller…
Bon, je finis par me décider à y aller quand même. J’essaye de lui expliquer comme je peux qu’il m’arrive un truc bizarre, que j’ai fais des recherches sur internet et que ça a l’air de correspondre à de la déréalisation/dépersonnalisation. Il cherche pas à en savoir beaucoup plus, me rédige une lettre, me la donne, et me prescrit d’aller voir un psychiatre pour qu’ils me mettent les choses au clair. Il me rassure en disant qu’il a connu une patiente avec un boulot très sérieux qu’il a du faire interné une semaine, et qui en est ressortie dans un bon état.

( La suite au prochain épisode :p )


"Les fausses opinions ressemblent à la fausse monnaie qui est frappée d’abord par de grands coupables, et dépensée ensuite par d’honnêtes gens qui perpétuent le crime sans savoir ce qu’ils font."
Les Soirées de Saint-Pétersbourg (1821)
Joseph de Maistre

Hors ligne

 

#2 2011-02-22 14:07:30

Fifilili
Member
Date d'inscription: 2011-02-18
Messages: 11

Re: Moi

Bienvenue parmi moi aussi aujourd'hui c'est pas la forme envie de rien pffff mais garce a ce forum on est pas seuls wink) courage on est tous dans le même bateau wink)

Hors ligne

 

#3 2011-02-23 00:42:08

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 285

Re: Moi

Jattends la suite avec impatience Lannes
moi aussi fifilili aujourd'hui c'était vraiment dur, je fatigue trop a des moments ! Mais bon on continu !

Hors ligne

 

#4 2011-02-23 18:16:14

misterZ
Member
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 2008-02-11
Messages: 293

Re: Moi

Bj Lannes,
excuse moi, mais ta manière d'entrer dans ce trouble, la DR et/ou DP (qui pour moi ont toutes les chances d'être une type de réaction post-traumatique), ressemble à s'y méprendre à une jolie première crise de spasmophilie !

Pour moi c'est par contre aussi un symptôme, un symptôme qui révèle un joli terrain anxieux de fond, et ça ça se traite je pense, mais il faut du courage de l'abnégation et de la persévérance, après en avoir clairement identifié et assimilé les sources.
Et à mon sens ce type de terrain anxieux n'est pas de ceux qui sont visibles comme le nez au milieu de la figure... mais plutôt invisibles, parce qu'on l'a collé dessus (le nez). wink


"Ainsi, si tu as peur de la mort, si tu t’accroches trop, tu vois des démons qui t’arrachent à la vie. Mais si tu as fait la paix en toi, ces démons deviennent des anges, qui  t’affranchissent du poids de la terre." 
Eckhart von Hochheim, (1260 - 1327),
via le film "l'Echelle de Jacob", Adrian Lyne.

Hors ligne

 

#5 2011-02-23 19:40:31

Lannes
Member
Lieu: Metz
Date d'inscription: 2010-12-09
Messages: 19

Re: Moi

Disons que j'ai des doutes sur l'existence réelle de cette pathologie, mais vu comme ça c'est sûr que les symptomes que je décris on l'air de correspondre. Je vois plutôt ça comme une pathologie poubelle à laquelle on fait appel quand on sait pas vraiment de quoi souffre le patient.


"Les fausses opinions ressemblent à la fausse monnaie qui est frappée d’abord par de grands coupables, et dépensée ensuite par d’honnêtes gens qui perpétuent le crime sans savoir ce qu’ils font."
Les Soirées de Saint-Pétersbourg (1821)
Joseph de Maistre

Hors ligne

 

#6 2011-02-23 20:04:04

Lannes
Member
Lieu: Metz
Date d'inscription: 2010-12-09
Messages: 19

Re: Moi

Suite

Aller voir un psychiatre, soit, mais lequel ? Je consulte l’annuaire.

Resituation temporelle : On est en début décembre à l’époque.

    Pas lui, son nom me dit rien. Ni lui. Nan elle c’est une femme, pas envi de lui raconter ma vie. Aller, tiens, lui, son nom sonne bien
« -Allo ? Bonjour, je voudrais prendre un rendez-vous.
-J’ai pas de place avant 4 mois.
-Ah, bon. Bah je crois que je vais essayer quelqu’un d’autre alors. Merci quand même, au revoir.
-Au revoir »   

Bon, lui alors.

« -Allo ? Bonjour, je voudrais prendre rendez-vous.
-Je suis désolé, je prends plus de rendez-vous, je sais plus où j’en serais sinon. Ou alors pas avant 8 mois.
-Ok. Bon, bah je vais essayer chez quelqu’un d’autre alors, merci quand même, bonne journée. »
   
Essayons-en un autre !

« Allo, bonjour, je voudrais prendre un rendez-vous.
-Oui. Vous voulez venir avant ou après noël ?
[…] »

C’est bon signe ça ? hmm

Quoiqu’il en soit, j’ai pris rendez-vous.


"Les fausses opinions ressemblent à la fausse monnaie qui est frappée d’abord par de grands coupables, et dépensée ensuite par d’honnêtes gens qui perpétuent le crime sans savoir ce qu’ils font."
Les Soirées de Saint-Pétersbourg (1821)
Joseph de Maistre

Hors ligne

 

#7 2011-02-23 22:26:55

kraquinette
Member
Date d'inscription: 2010-05-18
Messages: 33

Re: Moi

Salut Lannes !

Je te souhaite déjà du courage pour ce que tu traverses en ce moment !

Tu nous diras comment c'est passé ton rdv chez le psychiatre ...

Ps : ^ j'aime ta façon d'écrire ^

Hors ligne

 

#8 2011-02-24 09:23:51

Benjiii
Member
Date d'inscription: 2010-08-31
Messages: 153

Re: Moi

Et bien !!! ou habites tu pour avoir des rdv aussi tardifs?? pour ma part mes rdv se prennent dans la semaine qui suit...
Bon courage tiens nous au courant.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson