Deprecated: Function set_magic_quotes_runtime() is deprecated in /home/plusjamaqn/wakinglife/forum/include/common.php on line 58
Waking Life - Forum / Mon histoire de dépersonnalisé.
Blog Forum

#1 2011-03-02 22:46:13

Kotados
Member
Date d'inscription: 2011-03-02
Messages: 24

Mon histoire de dépersonnalisé.

Mon histoire : 

Septembre 2010. J'ai 17 ans. Je commence mon année de fac de mathématiques. L'été s'est très bien passé, je n'avais qu'une hâte, commencer cette nouvelle année, dans un nouveau "monde".
Premier cours. Après quelques minutes, je commence à trembler, le coeur qui s'emballe, le front qui transpire, du mal à respirer, l'impression de mourir...
Je vis ma première attaque de panique.
Le soir je rentre chez moi, j'en parle directement à ma mère qui prend rendez-vous avec mon généraliste.
Ce dernier me prescrit du lexomil. Les crises suivantes, j'arrivais donc à les maitriser avec le lexomil.
Je continuais donc à aller en cours, et à vivre normalement, malgré ces crises...
Et puis un matin, je me lève, l'impression d'être complètement défoncé, comme si j'étais sorti de mon corps...
Je vais quand même en cours comme d'hab, en me disant que ça passerait et tout. Sur le quai de la gare, remplit de monde, je reconnaissais plus les gens comme des gens, enfin très difficile à expliquer... Je suis ensuite rentré chez moi à pied, et mon environnement ne me semblait absolument plus familier, comme si j'étais dans un autre monde... Avec aussi des douleurs derrière la tête...
Depuis ce jour ces impressions me hantent quotidiennement. Tout comme la peur d'être fou ou schizophrene...
Je n'arrive plus à penser normalement, tout me parait étranger, je ne reconnais plus mon corps...
J'ai été consulté des psychiatres qui m'ont prescrit des neuroleptiques (zyprexa, abilify). Cela ne m'a pas du tout aidé mais m'a au contraire donné l'impression d'être encore plus défoncé...
J'ai également pratiqué l'EMDR, qui ne m'a pas vraiment aidé non plus...
En ce moment je consulte une psychothérapeute avec qui je parle de mes problèmes, mais je n'ai pas non plus l'impression d'avancer...
Je ne comprends pas comment c'est possible de basculer dans un tel état en une fraction de secondes...
Je suis un battant et je ne perdrai jamais espoir... Et ce forum me plait beaucoup.
Merci d'avance! Bonne soirée à tous.

Hors ligne

 

#2 2011-03-03 08:20:10

Petite-chose
Member
Lieu: Belgique
Date d'inscription: 2008-11-29
Messages: 238

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Bon courage en tout cas smile

Hors ligne

 

#3 2011-03-03 09:14:40

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 285

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Salut a toi le matheux !!
Bon Ben j'ai lu ton temoignage avec attention , voilà encore du déjà entendu, ça confirme une fois de plus qu'on est tous sujet aux mêmes symptômes : analyse absurde, mal a reconnaitre l'environnement, peu d'être skizophrene.... a croire qu'on s'est tous passé le message avant de tomber dans ce mal être mystérieux... Mais bon je me répète une fois de plus encore mais on sen sortira...
Petite question;: tu es quelqun d'anxieux a la base?
Bonne journée et on se tient au courant ... ;-)

Hors ligne

 

#4 2011-03-03 09:27:07

Benjiii
Member
Date d'inscription: 2010-08-31
Messages: 153

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Salut,

combien de seance d'EMDR as tu faites? as tu essayé la TCC? pour ton cas je pense que cela pourrait t'aider, mais reste à trouver un bon consultant...
as tu essayer les antidepresseurs?

bon courage...

Dernière modification par Benjiii (2011-03-04 09:05:44)

Hors ligne

 

#5 2011-03-03 11:33:42

Kotados
Member
Date d'inscription: 2011-03-02
Messages: 24

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Bonjour à tous ! Merci pour vos réponses;

Shaheed63 :  la base oui je suis quelqu'un d'anxieux, mais pas beaucoup non plus...

Benjii : j'ai fais 6 séances d'EMDR, mais l'EMDR est plutôt réservée  ceux qui ont vécu des traumatismes.. Je n'ai pas essayé la TCC non ^^.
Et sinon oui j'ai essayé les antidépresseurs (Valdoxan), et ca me faisait le même effet que les neuroleptiques.

Hors ligne

 

#6 2011-03-04 08:11:21

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 285

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Ok kotados... Et en ce qui concerne les symptomes de dp Dr et lanxiete , tarrive à évaluer la progression? As tu noté du changement depuis le début? Impression que ça sempire? Que ça stagne? Ou que ton état sameliore au fil des jours? Et pour tes cours également , ça spasse comment? D'y assister te semble handicapant ou au contraire , tu le ressent comme un échapatoire (même si c'est de courte durée)?

Hors ligne

 

#7 2011-03-04 08:12:56

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 285

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Et toi Benjiii comment ça va?? Mieux depuis le temps? Cymbalta fait il son effet ou pas encore???

Hors ligne

 

#8 2011-03-04 09:08:38

Benjiii
Member
Date d'inscription: 2010-08-31
Messages: 153

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Salut Shaheed ! je suis passé à 60mg depuis une semaine mais toujours rien :-(  je pense que sur moi ce medicament ne fonctionnera pas et j'ai bien peur qu'auncun AD ne fonctionne sur moi....

Hors ligne

 

#9 2011-03-04 10:41:21

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 285

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Ok benjiii bon attend quand meme encore un peu avant d'être fixé avec ce médoc , puis tu poura sûrement après passer a autre chose...
T'inquiète pas benjiii , tu trouvera quelque chose qui te convient... On est loin d'avoir tout essayé...
Même moi cymbalta n'avait aucun effet sur moi , mais on trouvera la soluc...
Si ce n'est pas par un ad, ça sera peut être autre chose .. Mais faut vraiment pas qu'on lâche l'affaire comme on le fait.... C'est quand ton prochain rdv avec le psy du coup?

Hors ligne

 

#10 2011-03-04 20:31:48

Kotados
Member
Date d'inscription: 2011-03-02
Messages: 24

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Shaheed63, désolé pour le retard. Je ne vois pas forcément d'amélirations depuis ces 4 mois très difficiles. En fait je m'habitue à cet état (dans le bon sens) et donc j'en ai beaucoup moins peur, je relativise beaucoup plus facilement. Mais c'est vraiment très difficile devant mes proches, des fois j'ai vraiment envie de fondre en larmes et de ma lacher pour dire tout ce que je ressent 24h / 24.  Au niveau de l'anxiété ca va beaucoup mieux, je ne fais plus de crises d'angoisses du tout. Par contre je n'ai pas essayé de suivre un cours, mon obectif est de reprendre et d'être 100% rétabli pour septembre 2011. Voilà je crois que fasse à cette m***e il faut se fixer des objectifs sans cesse. Et surtout ne jamais se dire qu'on devient fou ou encore qu'on a l'intelligence qui flanche (par exemple dans l'interaction avec les autres). Bonne soirée à tous !!!

Hors ligne

 

#11 2011-03-04 22:33:48

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 285

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Tu as tout a fait raison dans le contenu de ce dernier message...ce que tu dis est vrai, la chose a faire est de de fixer des objectifs sans arrêt (a court moyen et long terme ) et c'est ce qui permet de garder un maximum les pieds sur terre ... On pense souvent qu'il est préférable d'attendre la guérison avant de reprendre nos activités au quotidien (travail sport projet et autres ...) mais l'expérience nous montre a tous que c'est dans les moments les mieux occupes de nos journées qu'on arrive a atténuer nos affreux symptômes ... L'autre chose à faire, comme beaucoup l'ont souligné, est d'apprendre a accepter ce passage comme faisant parti de notre parcours et accepter la "maladie" du mieux qu'on puisse le faire ( c'est vraiment dur c'est sûr et surtout ça demande du temps et de la patience ) ... Comme j'ai déjà dit sur un autre post , pour moi j'arrive petit a petit à accepter le fait que la dr/dp fait finalement partie du cheminement de MA vie et paradoxalement c'est ce qui me permet de moins midentifié aux autres et de me sentir un peu plus moi, car qu'on le veuille où non, nous sommes tous différents... Voilà aussi pourquoi j'ai réussi a en parler autour de moi , ma famille mon entourage , je lai fait sans crainte et cela me permet finalement de ne plus craindre le regard des autres ... Et pour moi , le fait de me confier ma fait énormément de bien (surtout avec le temps) ...
Pourquoi cette crainte de parler autour de soi ? Vous pensez que ça aggraverait votre cas de vous confier a vos proches ? Vous pensez pas que le fait de cacher notre "maladie" passagère contribue a augmenter notre peur et notre anxiété? Et jtrouve même que le fait d'en parler prouve une certaine acceptation de son mal être passager. Tu en pense quoi katados?? Et toi benjiii ?et les autres ?

Dernière modification par shaheed63 (2011-03-05 07:35:42)

Hors ligne

 

#12 2011-03-05 12:30:52

Kotados
Member
Date d'inscription: 2011-03-02
Messages: 24

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Salut shaheed, je pense qu'il est bon de reprendre des activités mais  la dp/dr est parfois trop forte pour nous le permettre...
En parler est une très bonne chose, personnellement la plupart de mes proches est au courant mais je n'explique pas ce que je ressens précisémment car ils ne comprendraient pas. Bref, j'ai vraiment envie de m'en sortir!! Et nous nous en sortirons tous c'est obligé...

Hors ligne

 

#13 2011-03-10 21:57:48

Kotados
Member
Date d'inscription: 2011-03-02
Messages: 24

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Voilà je post aujourd'hui pour vous dire que je suis guéri!!!!!
En effet j'ai trouvé MA solution contre la dépersonnalisation / déréalisation.
Pour rappeler les faits, j'ai 17 ans et je suis rentré à la fac en faisant de multiples crises d'angoisses. J'ai alors essayé tous types de médicaments, AD, neuroleptiques, anxiolytiques à faible dose, + EMDR.... rien n'y a fait!!!
Seulement, hier, j'en ai eu plus que marre et j'ai avalé 4 1/4 de lexomil, je peux vous dire qu'en 15 minutes je revivais, sans pour autant être shooté, juste euphorique. Mon esprit et mon corps ne faisaient plus qu'un, je ne m'étonnais pas quand je parlais, ma mère était redevenue ma mère, un truc de fou !!!!!! J'ai pu aller en courses les doigts dans le nez, en draguant deux trois filles au passage xD Enfin voilà, je vous conseille d'essayer je pense que ça marchera, en tout cas ma déperso / déréa était très forte, j'étais au bord du suicide... voilà !!

Hors ligne

 

#14 2011-03-10 23:30:55

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 285

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

wooooooooooooow!!! feliciations Kotados!!! enfin sorti du noir et sans reelement le vouloir en plus, mais comment ça s'est passé au niveau du passage de lancien état (dr/dp) à ta renaissance? C'est vraiment dingue comment ce retour en toi a pu se faire si rapidement!
C'est agréable à entendre! et cela m'intrigue davantage du coup. comment passer d'une phase dépressive, ultra sombre déréalisé dépersonnalisé à un état d'euphorie en QUELQUES MINUTES ?? Je suppose que tu ne dois pas avoir la réponse... Peu importe tant que tu es soigné c'est le plus important! Content pour toi ;-)

Hors ligne

 

#15 2011-03-11 09:16:18

Benjiii
Member
Date d'inscription: 2010-08-31
Messages: 153

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Content pour toi aussi, mais il vaut mieux attendre un peu pour voir comment va se derouler la suite avant de crier victoire. Et est ce pas un peu dangereux de prendre une telle dose de lexomil d'un coup, en tout cas je pense que je vais en parler à mon psy de ton experience et voir ce qu'il va me dire....
Merci à toi de nous faire partager ton experience.

Hors ligne

 

#16 2011-03-11 10:36:54

Kotados
Member
Date d'inscription: 2011-03-02
Messages: 24

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Bah écoute l'effet dure environ 12h à plein régime et ensuite il s'atténue progressivement. Je compte le faire toutes les 24 heures et jefais une psychothérapie à coté. Car cette dp / dr est chez moi une peur de grandir ^^
Je rajoute que mon psy m'a dit que le fait de prendre ces 4 1/4 n'était pas une hérésie. Si vous répartissez les 1/4 sur une journée, vous serez moins anxieux ou un petit peu moins dp / dr mais il faut une forte dose d'un coup pour la faire partir complètement.

Dernière modification par Kotados (2011-03-11 10:43:13)

Hors ligne

 

#17 2011-03-14 15:06:27

Nico111
Member
Date d'inscription: 2010-08-05
Messages: 107

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Salut kotados,
Qu'en est il de TA solution? Tu continues ce principe de 1 comprimé par jour? Si c'est le cas est ce le même bénéfice à chaque fois??
Je suis content pour toi et en même temps un peu perplexe.
Car la vraie bonne nouvelle est de voir que c'est bien l'angoisse/anxiété à elle seule qui crée ces troubles; Et qu'une fois "canalisée", on peut retrouver cette normalité tant recherchée.
Mais voila, ici il s'agit d'un fort anxiolitique dont il peut être difficil de se défaire à la longue. Il y a bien une différence entre anxio et AD.
Je suis interessé de savoir où tu en es et ce qu'en penses ton psy.
a bientot

Hors ligne

 

#18 2011-03-14 17:08:55

Kotados
Member
Date d'inscription: 2011-03-02
Messages: 24

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Ma solution marche bien, perso je suis presque plus DR par contre toujours DP.
Mon psy je lui en ai parlé et il est tout à fait d'accord, mais la clé du problème c'est la parole !!! Je suis une psychothérapie depuis 1 mois et c'est ça la clé. J'ai identifié tout ce qui m'a fait plongé aussi bas et peu à peu en parlant on va mieux. On reprend des repères qu'on avait perdu... Donc ma solution c'est : une bonne dose d'anxio + parler. Et si les anxios vous rendent dépressifs, prenez un AD mais pas n'importe lequel (je vous conseille pas le Valdoxan, par expérience), et n'écoutez pas les gens qui parlent de fasciathérapie ou chaman ou je sais pas quoi, c'est du pipeau!!! La sophrologie peut aider par contre, elle aide à se sentir beaucoup mieux dans son corps, or le corps est le reflet du psychisme. Voici mon blog qui relate mon histoire quant à la DP / DR
http://www.dp-dr.skyrock.com

Dernière modification par Kotados (2011-03-14 17:10:41)

Hors ligne

 

#19 2011-03-14 17:24:37

Nico111
Member
Date d'inscription: 2010-08-05
Messages: 107

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

merci pour ta réponse!
Dans un de tes posts tu te disais "guéri', tu n'avais donc ni DP ni DR apres le lexomil ou la DP a toujours subsisté?

Hors ligne

 

#20 2011-03-14 17:30:28

Kotados
Member
Date d'inscription: 2011-03-02
Messages: 24

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

la DP subsiste, enfin tu la ressens moins car l'effet du lexomil rend euphorique.
Mais au bout de quelques heures tu redeviens DP.

Edit : Quelle m**** quand même.

Dernière modification par Kotados (2011-03-19 14:00:11)

Hors ligne

 

#21 2011-06-01 18:50:14

Kotados
Member
Date d'inscription: 2011-03-02
Messages: 24

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

http://dp-dr.skyrock.com/ Mon blog perso sur ma DP/DR.

Hors ligne

 

#22 2011-06-03 18:33:58

misterZ
Member
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 2008-02-11
Messages: 293

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Salut Kotados,
J'avais encore jamais vu ton post depuis le temps.

En tout cas c'est bien, sur ton blog et ici tu as une analyse très pragmatique  simple et juste de ce qui t'es arrivé, ça doit être les maths, çà! J'aurais bien aimé arriver à faire ça y a 10 ans... déjà j'ai mis plusieurs mois à comprendre que c'était une crise d'angoisse D'ABORD que je faisais, j'ai tellement focalisé sur les troubles visuels que j'ai continué sur la mauvaise route comme ça longtemps... j'en avais jamais fait moi, de crise d'angoisse! Et après quand çà s'est installé... on m'aurait dit qu'il fallait que je calme l'emballement du ciboulot avant, les choses auraient peut-être pas été pareilles.

Me suis souvent dit qu'en fait, la DP/DR, ce n'est peut-être que la peur de la peur... la "phobophobie", quoi!  C'est vraiment trop débile.  lol
++!

PS: l'anxiété est aussi souvent contenue, ce n'est pas parceque tu ne te sens pas 'flippé' que tu n'es pas plein de tensions... c'est ça aussi le charme du subconscient! D'où différence aussi entre anxiété et angoisse, et le terme bien parlant de profil "faux calme"...

Dernière modification par misterZ (2011-06-03 18:34:30)


"Ainsi, si tu as peur de la mort, si tu t’accroches trop, tu vois des démons qui t’arrachent à la vie. Mais si tu as fait la paix en toi, ces démons deviennent des anges, qui  t’affranchissent du poids de la terre." 
Eckhart von Hochheim, (1260 - 1327),
via le film "l'Echelle de Jacob", Adrian Lyne.

Hors ligne

 

#23 2011-06-16 02:44:34

sandro anderson
New member
Date d'inscription: 2011-06-16
Messages: 1

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Bonjour a tous mes amis, je me presente je m'appel guillaume, sandro etant un pseudo,j'ai 30 ans et j'habite a Paris. je suis content et en meme temps un peu triste de voir que l'on est autant a souffrir de depersonnalisation et deré et que personne ne sait comment soigner ca...
voici mon histoire: j'ai trouve un nom à ma maladie il y a seulement quelques mois cela faisait plusieurs années que je n'arrivais pas à mettre le doigt sur cette maladie dont je souffre maintenant je sais que c'est la dépersonnalisation en tout cas tous les symptômes que je ressens correspondent a cette maladie qui est décrite par quelques gens sur Internet ça a commencé il y a 10 ans un matin je me sentais bizarre comme si je flottais comme si je marchais dans du coton et que j'avais l'esprit déconnecté de mon corps j'ai consulter des neurologues des médecins parce que j'avais peur,j'ai vu des psychologues qui m'ont fait suivre des traitements neuroleptiques, anxiolitiques, etc. rien n'y a fait et j'ai appris à vivre avec cette maladie et j'en souffre depuis maintenant 10 ans car les effets restent toujours les même j'ai vraiment l'impression de ne pas vivre dans le monde réel être complètement déconnecté comme si j'étais sortie de mon corps que je me trouvais 10 cm ou 20 cm devant mon enveloppe charnelle c'est très difficile de vivre comme ça depuis un an maintenant les symptômes se sont aggravées c'est de plus en plus dur pour moi de marcher dans la rue de me sentir dans la réalité lorsque je suis avec des amis je me sens mal car je sais que je ne suis pas comme eux je profite pas de la vie comme eux et que je ne forme pas une unité avec mon propre corps c'est une sensation vraiment étrange et difficile a expliquer et a comprendre pour ceux qui n'en sont pas atteind, bref cela a commencé a la suite d'un bad trip au cannabis comme la plupart d'entre vous je suppose.
pendant toutes ces années j'ai essayé environ entre 3 et 6 mois pour chaques medocs sans aucun resultats: Cymbalta,zyprexa,seroplex,abilify,lexomil,tercian,prozac, et j'en oublie..pfffff je peux vous dire que a part les effets secondaire, genre prise de poids et impuissance et bien il n'y a eu aucun effet sur ma deper a part peux etre le fait de l'augmenter..
Alors je ne fais que chercher sans cesse et je ne trouve a chaque fois que des article en anglais ou des videos explicatives sur youtube egalement en anglais cela ne m'aide pas beaucoup, et de plus tout les medecins et psychiatres que j'ai put voir ne savent pas soigner la deper et on dirai meme qu'il s'en contrefichent et qu'il n'y comprennent rien a rien. je suis desesperé comme vous car j'ai l'impression que je devrai vivre dans cette état horrible jusqu'a la fin de mes jours, et ca je ne le veux pas!
je propose a ceux qui souhaitent se rencontrer autour d'un verre et de parler de notre deper de me faire signe tant est si bien qu'il soit de paris ou de la region.; merci a tous de m'avoir lu et courage a tous.. signé un depersonnalisé incompris de plus  sad

Hors ligne

 

#24 2011-06-18 15:26:07

misterZ
Member
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 2008-02-11
Messages: 293

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Je ne peux à chaque fois qu'être frappé par l'opiniâtreté avec laquelle on s'imagine, toujours, notre futur dans cet état inchangé. J'ai du mal à croire que cela ne conditionne pas la suite... l'anxiété fait tout dans ces troubles, on voudrait que le moteur s'arrête, mais on ne fait qu'y remettre de l'essence, avec nos doutes, nos besoins de donner des noms aux choses, de les ressasser, notre anticipation, morbide comme par hasard...

je sais bien que c'est fou, mais depuis longtemps je suis persuadé que l'acceptation entière de cet état comme passage de la vie (à l'âge adulte, pq pas...), au même titre qu'une dépression ou un deuil, un peu plus compliqué que pour d'autres soit, mais vécu sans attentes, nous permettrait d'y mettre un terme rapidement, doucement, naturellement.
Quel dommage toute cette focalisation, cette entité que nous avons fait de cet état peut-être si superficiel, à force d'observations...

Malheureusement il semble également naturel de ne pas l'accepter, du moins contre-nature de lui faire une place.
Et nous avons tous je pense, pour ceux qui le vivent depuis longtemps et qui ont essayé, confondu acceptation et résignation. En tout cas pour moi c'est le cas. Je n'ai jamais réussi à l'intégrer et puis hop... passer à autre chose, confiant dans le fait que lui enlever toute son importance lui enlèvera également toute raison d'être. Et, au pire, toute sa morbidité.

Mais c'est un acte d'esprit, de lâcher prise et de foi qui nous est étranger. Cela n'a jamais fait partie de notre culture et de notre éducation... c'est pour cela que cela nous semble si impossible. Et si frustrant, car si proche à la fois...

Dernière modification par misterZ (2011-06-18 15:28:46)


"Ainsi, si tu as peur de la mort, si tu t’accroches trop, tu vois des démons qui t’arrachent à la vie. Mais si tu as fait la paix en toi, ces démons deviennent des anges, qui  t’affranchissent du poids de la terre." 
Eckhart von Hochheim, (1260 - 1327),
via le film "l'Echelle de Jacob", Adrian Lyne.

Hors ligne

 

#25 2011-06-19 01:38:46

Nico111
Member
Date d'inscription: 2010-08-05
Messages: 107

Re: Mon histoire de dépersonnalisé.

Salut à tous!

Je viens de lire ton post Mister Z et je ne peux être plus d'accord avec toi.
Tu expliques trés bien.
Je rapelle que ça fait deux ans bientôt que j'ai plongé dans cet état. Sans tuba ni palmes malheureusement..
Ca parait beaucoup pour certains et peu pour d'autres. Toujours est il que 24
mois aprés je ne l'accepte toujours pas. Evidemment
j'apprends un peu "mieux" à vivre avec car, moins surpris par l'absurdité de mes questions internes, mais elles demeurent.
J'ai forcémment une part de responsabilité, puisque même lors de pied de nez à cette DP,je me force à sortir, et si toutefois ça se passe correctement, plutôt que de m'en contenter cette éternelle question revient .."oui mais demain".
Je me suis fait pourtant violence en quittant la France il y a peu. Casser cette routine macabre, et quitte à ce que tous me paraissent étrangé autant que se soit pour une bonne raison.
Et plus que le décor, je suis surtout étranger à moi même donc 5000 bornes ne changent rien. Je ne connais toujours pas ce déclic, et le contexte dans lequel je viens d'arriver ne m'ait pas trés favorable. Je m'en veux de ne pas pouvoir jouir comme chacun le ferait, de cette nouvelle experience. J'ai l'impression de gâcher ce temps si précieux.
Donc voila, culpabilité,résignation, peurs, pensées obsessionnelles font le mélange parfait pour ne pas être en paix.
Et pourtant j'en lis des témoignages de guérison (forum americain surtout).
TOUS s'accordent à dire que l'acceptation et le lâcher prise sont les clés majeures dans le processus de guérison.
C'est aberrant! Je le lis et le relis, mais ne m'en imprêgne pas.
C'est trop abstrait..ce n'est pas comme quelqu'un qui veut avoir de beaux biceps, il sait que de faire des pompes vont l'y aider même s'il pense à autre chose..Pour la DP, c'est aujourd'hui plus fort que moi.( a moins que je muscle mon esprit?) Je ne la tolere pas, autant qu'elle me colle à la peau. Si je notais toutes les fois dans la journée où je me fais un commentaire qui m'y rammene, je finirais bientôt le 4ème tome..
Il y a bien quelque chose qui peut m'aider selon moi.. l'amour. Celui si fort qui fait qu'on s'y investit plutot que de redouter tout gâcher à cause de la DP.
Cela dit c'est un autre débat déja ouvert précedemment, mais j'imagine que ca peut contribuer non pas à se retrouver mais peut être à savoir qui l'on est aujourd'hui.
Ce jour viendra (?).

Dernière modification par Nico111 (2011-06-19 01:47:17)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson