Deprecated: Function set_magic_quotes_runtime() is deprecated in /home/plusjamaqn/wakinglife/forum/include/common.php on line 58
Waking Life - Forum / Présentation...
Blog Forum

#1 2013-12-05 11:02:42

Parigina
Member
Date d'inscription: 2013-10-04
Messages: 56

Présentation...

Bonjour à tous..

Voilà maintenant quelque temps que je suis inscrite sur ce site et mieux vaut tard que jamais, je me présente. (je m'appelle Henry)  (non je ne suis pas schizo...)

Je préfère garder mon prénom secret mais je suis une femme (presque l'unique chose qui ne suscite pas de doute chez moi^^) de 29 ans.
Pour vous resituer rapidement le contexte, je n'ai jamais été aussi mal de toute mon existence. J'ignorais qu'on puisse souffrir autant psychologiquement, j'ai juste atteint un point de non retour.

Il y a 10 ans, j'ai sombré dans les TCA et plus particulièrement la boulimie. Boulimie avec vomissement. Les prémices de ces TCA: gros mal être à partir de 16/17ans. Comportement borderline, TDAH , timidité très exacerbée (depuis toute petite), gros manque de confiance en moi, en la vie en l'avenir, abandonnique également.De gros problème pour m'affirmer. Puis de grosse difficulté pour avancer, être motivée et galvaniser par la vie, car je n'ai jamais eu de réel but.Je ne me suis jamais reconnue au travers de la sempiternelle rengaine du bonheur universel. J’exècre les normes depuis toujours.

Je crois d'ailleurs que c'est un élément essentiel, avancer sans but, c'est vraiment comme avancer sans savoir pourquoi on met un pied devant l'autre..J'ai pourtant tenter de trouver un but, j'ai essayer plusieurs voies tant dans le cadre professionnel que dans les loisirs et le même constat se dresse: je me lasse toujours des choses, parfois j'y trouve beaucoup d’intérêt au début puis ça retombe comme un soufflet (très commun aux TDAH), pas facile d'avancer en étant aussi instable. De plus je refuse le monde d'adulte. Je n'y vois aucun intérêt.Mon monde de bisounours, j'y tiens, même si c'est une vaste utopie.

J'ai également toujours été dépendante des autres, quand ce n'était pas de mes parents, c'était de mon ex. Dépendante tant affectivement que financièrement. La dépendance me provoque un sentiment de sécurité, de protection. J'ai tenté une fois de prendre mon envole et de devenir autonome : j'ai fait une tentative de suicide au bout de quelques semaines. Je me sentais juste abandonnée. Bref j'ai été suivi (psychiatre ) sans aucuns résultats.Je me suis même faite hospitalisée à 22 ans (3mois) dans une clinique spécialisée dans les TCA, toujours sans résultats. J'ai toujours été très lucide sur mon état et j'ai toujours voulu m'en sortir.

J'ai quand même eu des moments de bonheur durant ces 10 ans. Avec le recul je peux même dire que je n'étais pas dépressive mais plutôt a tendance cyclotomique (alternant gros coup de deprime et periode d'euphorie). Mais j'arrivais tout de même à ressentir du plaisir dans ma vie quotidienne contrairement à maintenant. Maintenant que je sais ce qu'est la dépression sévère de surcroît, je fais bien la distinction.

Bref toujours est-il que depuis le mois de janvier, les choses se sont accélérées. J'ai fait mes premières crises d'angoisses (comme beaucoup de gens j'ai juste cru que j'allais crever et devenir dingue! ) suite à cela, j'ai découvert un trouble qui est pour moi bien pire que les TCA et que tout ce que j'ai pu vivre jusqu'a présent: la déréalisation et la dépersonnalisation. On a juste l'impression d'être coupé de ses sensations, d'être comme dans un rêve de ne jamais vivre les choses, au pire de la dépersonnalisation , je ne me sentais même plus boire ou manger (mais bon tout ça vous connaissez).Heureusement que j'ai rapidement pu identifier ces troubles comme étant des symptômes de l'anxiété car sinon je pense que j'aurais cru tomber folle! Mais désormais c'est la déréalisation qui a pris le dessus, je suis déréalisée quasiment 24H/24 depuis presque 1 an. Je suis également en dépression dite "sévère" depuis la même période les 2 étant évidemment liés. J'ai tenté certains médocs étant à bout et au bord du suicide (je suis contre , je tolère très mal les anti dépresseurs (j'ai testé efexor, cymbalta, zoloft ) et j'ai également testé les anxiolitiques, une véritable horreur, certes j'étais amorphe, mais ça m’amplifiait totalement ma DR/DP.

Seule médoc que je n'ai pas testé : les anti psychotique, j'en ai une peur bleue car les prises de poids sont très fréquentes avec ce type de médoc et je ne le supporterai pas.

J'ai également testé les complètements alimentaires.. Le 5HTP (aucun effet sur la DP/DR mais beaucoup d'effet sur la qualité de mon sommeil!), le magnésium (aucun effet) les oméga 3 (aucun effet) le millepertuis (petit effet sur la dépression. Et la je me tate à tenter la Tyrosine et / ou SAMe. Honnêtement, pour ma part, j'ai eu d'avantage de positif avec les compléments alimentaire (et pas d'effet secondaire) qu'avec les médocs. Mais bon ça reste subjectif. Comme j'ai une peur bleue des médocs forcément je pense que le fait de ne pas les accepter ne joue pas en ma faveur.

Je sature, j'ai parfois la triste sensation d'être inapte à accéder à cette sérénité d'esprit, inapte à m'épanouir en tant qu'adulte.Depuis que je suis en dépression, je suis obsédée par la mort (j'ai également perdu dans les 6 dernier mois mes grands parents) , obsédée par le temps qui passe, la vieillesse, l'absurdité de la vie en somme. Je n’éprouve plus de plaisir pour rien, je suis à bout.Je connais l'anhédonie totale.

J'ai envie de partir non pas pour fuir mais pour découvrir, c'est la seule envie que j'ai actuellement ou , quand , comment , je n'en sais rien. Envie d'être connecter à l'essentiel. Trouver enfin un sens à cette vie.

Merci de m'avoir lu, toutes mes excuses pour les nombreuses fautes. Je n'y prends pas garde lorsque j'écris avec mes tripes.. Je prends ce topic comme un exutoire et j'espère qu'on pourra me redonner espoir.

Courage à tout ceux qui traversent une période difficile, quelqu'elle soit.

Dernière modification par Parigina (2015-02-27 10:01:52)


L'inconvénient d'une prison psychique est bien d'être le seul à détenir la clé.

Hors ligne

 

#2 2013-12-05 11:04:30

Parigina
Member
Date d'inscription: 2013-10-04
Messages: 56

Re: Présentation...

Ah oui j'ooubliais, si vous avez des témoignages concernant la tyrosine et le same sur la dp/dr et la depression je suis preneuse. Bonne journée .


L'inconvénient d'une prison psychique est bien d'être le seul à détenir la clé.

Hors ligne

 

#3 2013-12-05 23:21:58

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 285

Re: Présentation...

Salut a toi, Je t'ai rep en mail privé ...

Hors ligne

 

#4 2013-12-07 20:07:28

Parigina
Member
Date d'inscription: 2013-10-04
Messages: 56

Re: Présentation...

Salut, je viens de te répondre par mail...Putain ca va vraiment pas ce soir, j'ai très mal dormi cette nuit (4H) et quand je ne dors pas c'est pire que tout, la derealisation est puissance 10. J'en peux plus sans déconner. Bon au moins la je ressens. Je ressens cette putain de souffrance et n'arrête pas de chialer.


L'inconvénient d'une prison psychique est bien d'être le seul à détenir la clé.

Hors ligne

 

#5 2013-12-07 21:07:20

jujuetoui
Member
Date d'inscription: 2013-04-20
Messages: 58

Re: Présentation...

Salut Parigina je viens de lire ton histoire et je te comprend tout à fait c'est vraiment la galère pour sortir de cette "maladie".

Je te souhaite bon courage et essaye de penser à autre chose, si tu veux parler on est la wink

Puis essaye de prendre un traitement jusqu'au bout.

Hors ligne

 

#6 2013-12-07 22:33:28

Parigina
Member
Date d'inscription: 2013-10-04
Messages: 56

Re: Présentation...

La on m'a prescrit du Xeroquel.. Un anti psychotique... J'ai une peur bleue de prendre ce truc (et j'ai très peur de grossir , je ne le supporterai pas..)  mais bon je suis tellement mal... Quelqu'un a déjà testé?

Merci pour votre soutien, ca fait chaud au coeur de savoir que quelque part il y a des gens qui comprennent ce que je ressens. J'arrive pas a en parler autour de moi, dès que j'aborde le sujet , j'ai juste l'impression qu'on me prend pour une dingue. La dp/dr sont tellement méconnus...


L'inconvénient d'une prison psychique est bien d'être le seul à détenir la clé.

Hors ligne

 

#7 2013-12-08 15:04:03

ptitepomme
Member
Date d'inscription: 2013-07-15
Messages: 28

Re: Présentation...

Oui c'est dure Parigina! Et en effet la fatigue accentue les symptômes. Moi c'est  beaucoup moins intense qu'au début, mais lorsque je suis stressée, fatiguée ou malade ça s'accentue. Je ne prends aucun traitement de mon côté car je n'ai même pas le courage d'en parler à mon médecin traitant! Je prends du magnesium qui m'aide à lutter contre la fatigue, de l'homéopathie pour le stress et ça va un peu mieux. Il faudrait que je me remette à la relaxation et au yoga, en septembre ca m'avait fait du bien.
Ce qui me gène le plus à l'heure ce sont les problèmes de concentration.... Du mal à retenir ce que les gens me disent par exemple, et l'impression qu'une chose qui s'est passée il y a 2 jours ait eu lieu il y a 2 mois....
En tout cas courage à toi! J'espère que ton traitement sera bénéfique

Hors ligne

 

#8 2013-12-08 23:46:30

Parigina
Member
Date d'inscription: 2013-10-04
Messages: 56

Re: Présentation...

Bonsoir 'petite pomme" et les autres..
Qu'as tu entrepris pour que les symptomes s'estompent? Seulement l'homéopathie et le magnésium?
Ohh moi aussi les problèmes de concentration sont un véritable enfer, parfois quand je tente de lire je dois lire 5 fois la même page, sans parler de la télé je décroche systématiquement même quand le film me plait.. Pareil pour les conversations avec les gens... Et je me reconnais totalement lorsque tu parles de cette notion du temps complètement altéré...

Pour l'instant le traitement je ne le prends pas, j'ai trop la trouille.. Et puis tant que j'aurai pas essayer toutes les méthodes alternatives aux médocs je ne serais pas complétement décidée a les prendre... Demain je prends un rdv avec un acupuncteur.. j'ai jamais testé...

Aujourd'hui je suis en déréa puissance 10, j'ai pris un somnifère hier soir ne trouvant pas le sommeil et c'est juste horrible a quel point ca me décuple la deréa le lendemain...


L'inconvénient d'une prison psychique est bien d'être le seul à détenir la clé.

Hors ligne

 

#9 2013-12-09 18:53:38

ptitepomme
Member
Date d'inscription: 2013-07-15
Messages: 28

Re: Présentation...

Oui seulement homéopathie et magnésium et j'essaye de voir la vie autrement pour être moins stressée. Je pense que pour moi tout a été déclenché par le stress. Je ruminais depuis 1 an suite à une rupture amoureuse, j'étais remise avec quelqu'un qui m'étouffait complètement, et des soucis au boulot.
Je me souviens aussi que lorsque ca s'est déclenché la première fois ma grand mère était hospitalisée, mais j'ai réussi à revenir dans la réalité après quelques minutes. Et la deuxième (depuis la déréa ne m'a plus quittée), j'étais à table et mon père parlait de ma grand-mère qui avait de grosses pertes de mémoires. J'ai fait une crise d'angoisse et voilà...
Acupuncture j'ai essayé, ca n'a rien fait mais en même temps je n'ai parlé que du stress au médecin, je n'ai pas évoqué la déréa. Tu peux toujours essayer.
Sinon j'essaye de me coucher à heures fixes, j'essaye d'avoir 8h30 de sommeil. J'essaye de ne plus stresser pour des choses insignifiantes. Il y a des jours où je sens un mieux et d'autres où c'est pas la joie.
Je suis professeur des écoles, en debut d'année je n'avais pas de classe fixe, je faisais des remplacements, j'étais hyper stressée de ne pas savoir où j'allais passer la journée, c'était la cata; Depuis 3 semaines je suis dans la même classe, ça va un peu mieux.
Pour mon cas je fais donc un lien direct entre déréa et stress.
Courage à toi, évite les somnifères et autres. Moi j'avais eu des anxiolitiques et c'était encore pire!!!

Hors ligne

 

#10 2013-12-10 01:47:26

Mathieu
Member
Lieu: Lille
Date d'inscription: 2007-09-13
Messages: 141

Re: Présentation...

Salut Parigina


je me reconnais beaucoup dans ton premier message et ça fait du bien.

Surtout quand tu parles du moral, pour moi, quand il est franchement en berne, la déperso est pire ou beaucoup plus difficile à supporter.

J'ai arrêté mon antidépresseur en septembre, j'en avais jamais pris aussi longtemps (1an et demi sans pause) pour retrouver un peu de libido,
et bing je me rends compte que je ne peux pas faire sans..

en ce moment ( et ce qui me fait penser à ce que tu écris),
j'ai l'impression aussi de refuser le monde des adultes.
je ne me sens de toute façon pas capable.
pas capable de gérer, d'être responsable etc..
je vis pourtant seul depuis des années et je viens d'acheter un appart.

ma première dépression s'est déclenchée en 2004 alors que j'allais passer titulaire dans la fonction publique.

tous les voyants étaient au vert mais moi j'étais effrayé,
je ne me sentais pas compétent, ignorant,
et c'est venu déteindre sur tout le reste de mon existence.

J'ai beau m’intéresser à beaucoup de choses, j'ai l'impression de ne pas connaitre les choses les plus basiques.

et là sans antidépresseur, sans ma 'béquille' je sentais que je commençais à retomber. J'ai donc demandé à mon psychiatre de me représcrire du Prozac depuis 15 jours mais les 'bons effets' tardent à arriver.
c'est un peu dur là..
et les idées noires je connais très bien aussi.
je suis pessimiste sur la vie depuis bien longtemps..

alors on sert les dents, en attendant..

Courage!

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson