Deprecated: Function set_magic_quotes_runtime() is deprecated in /home/plusjamaqn/wakinglife/forum/include/common.php on line 58
Waking Life - Forum / question sur les sevrages de psychotropes.
Blog Forum

#1 2012-01-23 22:19:49

fleurdelice
Member
Date d'inscription: 2011-07-14
Messages: 198

question sur les sevrages de psychotropes.

Avez vous deja été sevré d'un anti depresseur ou autre ( benzo , neuro)?
Pour ma part j'ai tout stoppé les benzo et AD il y a presque un an maintenant , et je remarque que je suis beaucoup plus mal depuis l'arrêt meme si sous AD j'etais quand même en DR. Je remarque également que y'a 10 ans j'ai commencé tout ces médoc pour de l'anxiété et de l'agoraphobie , et que ma Dr etait moindre a ce moment la.

Je me demande si la Déréalisation et les angoisses terrifiante qui m'assaillent depuis un an peuvent être du au sevrage des psychotropes

En france les effets de manque du au sevrage ne sont pas reconnus a long terme. Les medecins disent qu'au bout de qlq semaine c'est plutôt la réapparition des symptômes. Par contre dans les autres pays , par ex les états unis , ils disent que des personnes ayant stoppé les benzo et AD trop rapidement par ex , peuvent avoir des effets négatif du au sevrage pendant des mois même des années.La substance serait alors déja évacué du sang mais serais stocké dans les corps gras du cerveau.

Que pensez vous de cela ? Avez vous eu aussi des symptôme de sevrage a long terme?

Hors ligne

 

#2 2012-01-23 23:33:04

noname
Member
Date d'inscription: 2008-09-30
Messages: 139

Re: question sur les sevrages de psychotropes.

J'ai aussi l'impression d’être pire depuis ma période médoc, surtout plus de problème social, et plus apathique, je ne sais pas pourquoi. Pour moi les SSRI c'est fini, jamais plus cet merde (ça m'a fais littéralement pété un plomb à l’arrêt, malgré un arrêt progressif - entre délire et épisode maniaque. Lorsque j'ai repris (pas le choix je devais bosser), j'ai eu des sautes d'humeurs pendant 4 mois sur 6, j'ai l'impression que cette dernière période m'a relativement déstabilisé, mentalement, psychiquement, tout ce que vous voulez - un psy evoque une probabilité de cyclothymie, on verra bien je suis sous dépakote en ce moment... Le canna m'a depersonnalisé, les SSRI m'ont detruit mon équilibre "émotionnel", le dépakote va peut etre me rendre schizo pour de bon ? Aaah j'espere, je n'aurai plus a penser a toute cette MERDE)

Dernière modification par noname (2012-01-23 23:37:10)


"The final delusion is the belief that one has lost all delusion."

  --  Maurice Chapelain

Hors ligne

 

#3 2012-01-24 00:10:18

fleurdelice
Member
Date d'inscription: 2011-07-14
Messages: 198

Re: question sur les sevrages de psychotropes.

tu est toujours sur dépakote?
je ne sais pas pour toi mais moi les médocs c'est fini.Ca ma également fait peté les plombs et je suis encore plus mal avec toute ces prises. Je crois qu'a long terme ca nous pourrit le cerveau . Mes premiers mois d'arrêt on été horribles: vomissement , décharges électriques dans le cerveau , hallucination nocturnes...) , et puis presque un an après je me sens terriblement angoissé et encore plus dépersonnalise qu'avant. Mes questionnements métaphysique vont très loin et je me tape des angoisses nocturne a me "taper" la tête contre les murs .
Je suis dans un état de plusieurs mois qui ressemble a de la psychasténie.
Une incapacité a agir , une impression de ras le bol de tout , et aucun but , un état de tristesse permanent. sans parler de la DP dr , inutile d’énumérer les symptôme de ces foutu sensation.

Je ne sais pas comment tu envisage l'avenir avec ces médicaments ? envie de stopper un jour? peur? ce que je sais c'est que les psychotrope et j'en suis certaines doivent entretenir ces sensations d'irréalité , tout comme le canna et l'alcool.

Hors ligne

 

#4 2012-02-02 09:48:49

artdevivre
Member
Date d'inscription: 2012-01-31
Messages: 15

Re: question sur les sevrages de psychotropes.

conseil: arretez tout de suite l'overdose de medicament scomme le dit fleurdelice..
Pour ma part j'en ai toujours pris a une dose raisonnable mais ca a deja fait peter les plombs a un de mes meilleurs potes donc je pense vraiment pas que ce soit une solution..
Il faut revenir vers le psychologique, vers son propore soit, plutot que d'essaer de le fuir...

Hors ligne

 

#5 2012-02-06 17:18:32

denisfaz
Member
Date d'inscription: 2008-07-29
Messages: 20

Re: question sur les sevrages de psychotropes.

Les médicaments ne sont pas à proscrire, loin de là.
Une angoisse extrême, même ressentie différemment à cause de la surcouche de la déréalisation, est favorablement traitée par les tranquillisants.
En ce qui me concerne, j'ai appris à moduler leur prise, mais ils me sont indispensable.
Je me sens beaucoup mieux quand je me focalise moins sur moi même. On se rend malade à s'évaluer, à se regarder le nombril.  Les grosses peurs métaphysiques du néant, de l'inutilité de soi et de sa vie, je pense que tout le monde réfléchit à celà, mais nous, nous sur-réagissons à ces pensées et celà nous empêche de vivre et nous paralyse. Pour tout dire, nous nous mettons la tête sous le couette, nous déréalisons.
Quand je vais mieux, je n'ai pas de problème philosophique. 
Pas plus que je ne pense à ma Psycho......
Je vis, je respire, je fais des projets,  je m'ouvre vers l'extérieur, ce qui me rend plus facile mon intégration dans le monde.
Il faut fuir les idées noires. Ne pas se masquer ses faiblesses, mais se dire que la vie mérite d'être vraiment vécue, et pas au travers du prisme de la maladie Psy.
Je crois que nous le méritons tous ,  et de se regarder dans la glace avec un peu de compassion pour soi même aide beaucoup à aller mieux.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson