Deprecated: Function set_magic_quotes_runtime() is deprecated in /home/plusjamaqn/wakinglife/forum/include/common.php on line 58
Waking Life - Forum / DP/DR ?
Blog Forum

#51 2014-05-29 00:35:07

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Voici les témoignages :

Bonjour à tous,

Je suis une jeune fille de 21 ans et je suis moi aussi passée par la déper et déréa.
Premièrement, n'oubliez jamais qu'on s'en sort !! C'est la seule chose dont je suis certaine dans cette folle expérience. Alors pour tout ceux qui n'en voit pas le bout et qui commencent à perdre pieds !! Gardez en tête que ça passe.
Voici mon histoire.

En Aout dernier j'ai eu un bad trip au cannabis. Je n'étais pas une grosse fumeuse mais depuis mes 15 ans je fumais de temps en temps et je trouvais que les effets ne me faisaient pas grand chose...Bref, je fumais très peu. En aout dernier aprés avoir passé un été à énormément fumer, on décide un soir avant le dîner de fumer un joint, au bout de la 3ème latte mon coeur s'est accéléré. Et sous l'effet de la défonce j'ai paniqué et là j'ai cru que j'allais mourir et que les effets n'allaient jamais partir. Le lendemain j'étais toujours un peu bizarre, un truc en moi n'était pas normal. Bref deux semaines passent je m'étais remis de mon bad trip mais j'y pensais souvent.
Cette mauvaise expérience m'avait vraiment traumatisé. Elle avait été pour moi très stressante. Au bout de ces deux semaines je me réveille un matin très gênée, très paniquée, stressée..j'avais l'impression de revivre mon bad trip. Cette sensation d'étrangeté à duré jusqu’à mi décembre soit 3 mois et demi. Les pire 3 mois et demi de ma vie, l'enfer sur terre...
Depuis toujours la folie me fait peur et je me souviens qu'au début mes crises d'angoisse étaient sur le thème de la folie, je me disais et si un jour tu pètes un câble, que ton cerveau se retourne et que tu deviennes folle, que tu vives dans un délire, que tu ne reconnaisses plus personne...¨Plus je pensais à ça , plus j'angoissais plus le stress était présent et plus la déréalisation était forte.Ensuite j'ai eu l'angoisse de vivre dans l'irréalité, un film, un rêve, le truman show. Le truman show a été une angoisse très forte, je me disais et si tout était faux autour de toi, si tous les gens jouaient la comédie...
Enfin des angoisses complètement irrationnelles mais quand on est dans l'angoisse paraissent tellement plausible. Au fond de nous on y croit pas mais on est pas sûr ! Ces angoisses irrationnelles et les questionnements métaphysiques viennent avec la déréalisation et dépersonnalisation. Une fois que ceux ci s'atténuent tout part avec. Enfin, bref d'un coup comme la plupart d'entre vous je me suis mise à me poser un milliard de question bizarres, je voulais des réponses alors qu'il y'en avait pas. Exemple de questions que je me posais : si il faut je suis dans le coma et ma vie est le fruit de mon imagination. Si il faut je suis dans un délire et dans mon délire je m'imagine pas vie. Pourquoi je pense ? Pourquoi les choses existent ? Je ne pouvais plus regarder le ciel il me faisait peur. Tout me paraissait absurde et faux. Je me souviens regarder une chaise et me dire mais c'est quoi une chaise ? Pourquoi ? comment ? Enfin que des choses qui me font rire maintenant.Je me souviens aussi m'entendre parler et paniquer en me disant que j'étais enfermée dans un corps, je m'écoutais parler et ça e faisait peur ! Enfin je suis passée par des stades terribles, j'étais perdue, je ne me reconnaissais. Le pire c'est que tout ça était intérieur, personne ne le voyait. Mais quelle horreur que de souffrir mentalement. J’enchaînais les crises de larmes à dire à mes parents je les aimais et que je ne voulais pas grandir, pas les quitter. Je regardais des photos de moi petite et je fondais en larmes...J'ai traversé l'enfer.Quoi de plus horrible que ne plus rien reconnait autour de soit, que tout ce que vous avez autour de vous vous paraisse désormais étrange voire inconnu!
Bref, j'ai eu la chance d'avoir autour de moi une personne qui avait déja vécu ça autour de moi en bien pire, je pouvais l'appeler quand je voulais et pleurer et il me rassurait sur mes questionnements, il me ramenait à la réalité et me disait que je n'étais pas folle.

Sachez que la dépersonalisation/ déréa est due à l'angoisse SEULEMENT et que c'est vous qui l'entretenez ! SEULEMENT vous. Autour de vous rien n'a changé ce n'est que la déréa qui crée ça. Alors vous allez me dire mais quand on est dedans on ne fait que penser à ça, nos angoisses nous bouffent et reviennent toujours. Je sais et je pensais pareil. Mais il faut s'occuper à se forcer à faire des choses et avec le temps ça part. Vous n'allez pas vous réveiller un matin et hop hop guérison. NON NON et NON ! Un jour vous allez moins y penser, le lendemain vous y repenserez plus...C'est comme des montagnes russes au début les bosses sont très hautes, au fil du temps il y'en a toujours mais elle diminuent en fréquence et en hauteur jusqu'au plat le plus total. Ne soyez pas préssé !
Ensuite allez voir des psy !!! J'ai eu la chance d'être très bien suivie. Ces gens ont l'habitude de ce genre de choses et ce qui rassure c'est qu'a leur yeux vous n'êtes juste qu'un petit rhume et qu'ils voient bien pire ! Vous n'imaginez même pas à quel point le cerveau est complexe ! J'avais une psychiatre et une psychothérapeute. Je conseille les deux. La psyciatre a fait medecine donc elle vous apporte des réponses médicales sur ce qu'il vous arrive, elle ne rentre pas dans fond mais elle rassure en disant que si on est comme ça c'est pcq le cerveau fait une réaction au stress ect...Elle fait aussi relativiser ! N'hésitez pas à lui poser des questions. Moi j'aimais quand elle me parlais des patients qu'elle avait eu comme moi et que maintenant ils vont mieux! J'aimais quand elle me disait qu'elle voyait des choses un milliard de fois pire que moi. Oui pcq quand on est dans cette situation on s'invente tte les maladies et psychiatre est là pour vous dire que NON vous n'avez aucune maladie mentale !
La psychothérapeute elle rentre dans le fond, interprète, fais des suppositions, le liens entre les divers évènements de votre vie. Moi j'étais heureuse avant cet évènement. Je n'ai rien eu de traumatismes dans ma vie, j'avais des problèmes de jeunes adulte ( stress de l'entrée dans la vie active, peur de l'inconnu..)Raison de plus pour vous prouvez que vous n'êtes pas fous et que ça peut arriver à n’importe qui !
Enfin si vous vous voulez vous en sortir psychothérapeute et psychiatre sont inévitables !
En ce qui concerne la médication j'étais contre. Sauf que quand j'ai été au plus mal c'est ce qui m'a fait reposer la pente. Chacun a son avis sur ça mais moi ça m'a sauvé. Et il faut arreter avec les préjugés ! tout le monde en prends de ces médicaments c'est la réalité ! Et les gens qui deviennent accros sont uniquement les gens qui font de l'automédication ou qui ne se font pas suivre pendant les traitement. Autrement il n'y a aucuns risques. Pour ma part j'ai eu tout un moi de Séroplex en goutte ça ne me faisait rien ma psyciatre a changé pour Deroxat un comprimé de 20 mg tous les matins. Et elle m'a prescrit un anxio : Seresta 10 mg que je devais utiliser que lorsque j'étais très angoissée. J'ai pris pendant une semaine 10 mg de seresta. Les anxios sont très efficaces et ils font passer un cap. Car sous anxios on n'oublis ses angoisses ! On revit ! C'est à partir de là que mes angoisses ont commencé à s'atténuer...Après j'arrivais à penser à rien sous seresta. J'ai tj une plaquette sur moi ,ça me rassure même si je ne m'en sers pas. Donc voilà, je conseille les médicaments ils aident à passer un cap à revivre, à se ré habituer à ne plus être angoisse. Sachez aussi que l'anxiété est un dérèglement à la base...pour guérir il faut que tout se re règle normalement ! Et les médocs facilitent ça ! Les médocs sans thérapie sont inutiles car si il vous arrive ce qu'il vous arrive c'est qu'au fond des choses sommeillaient, des choses qui vous faisaient du mal, des choses que vous avez bien enfouies. Vous croyez que ça allait rester enfermé tte la vie ? Le cerveau est très intelligent, il faut en prendre soin et les gens qui traversent une vie sans aller mal ça n'existe pas !!!
Alors je ne sais pas si je peux dire que je suis contente d'avoir vécu ça, ce que je sais c'est que je suis un miliard de fois plus humaine, plus sensible, expressive. Je suis beaucoup plus portée sur l'autre désormais. Je sais aussi à quel point j'aime la vie. Je réalise beaucoup de choses et la chance que j'ai d'être en bonne santé. Avoir vécu ça m'a permis d'aller au plus profond de moi, de mieux me connaitre. La solution se trouve en vous. Et puis discutez autour de vous et vous verrez que vous n'etes pas le seul à être angoissé ! Regardez comme vous arrivez à la cacher, pour les autres c'est pareil!
Dans mes moments les plus affreux je me disais que tout ceci n'étais que mon cerveau, c'était un appel, un ras le bol, une alerte et ça me rassurait.
En ce qui concerne le canabis, c'est le facteur déclenchant de ce qui m'est arrivé. Il a tout fait resurgir en moi ! Tous mes amis fument et moi aussi j'enrage quand je vois que ça ne leur fait rien. Sauf que si...un jour quand ils vont vivre un deuil, un évènement traumatisant, quand tout va péter vous verrez...Le canabis augmente le stress, l'anxiété, la perte de mémoire...Il dérègle le cerveau en gros et chez les plus sensibles ça peut déclencher des petit burn out comme la déréa et la déperso !Ca vous intéresse vous une drogue qui fait tout ça ? Bref quand je lis des gens ayant vécu la déperso et la déréa et qui recommence à fumer je suis juste prostrée !
Voilà ce que je peux vous dire...occupez vous l'esprit ne lachez pas vos activités ( cours ou boulot) même si je sais que c'est très dur ! Je n'ai jamais laché les cours même si je ne me concentrais pas et écoutais rien j'y suis allée. Ca me mettais un rythme ! Faites du sport...ça libère des endorphines, hormones de la bonne humeur !

Aujourd'hui je vais bien, je me sens pas complètement comme avant, il n'y a pas une journée où je ne pense pas aux idées qui me terrifiaient mais elles ne font plus peur, je les laisse venir et elles s'en vont. Je me répète que ce n'est qu'une question de temps. Je continue à voir ma psychothérapeute...et c'est un plaisir. Elle est ma confidente, elle m'aide à mieux me connaître, mieux affronter la vie qui m'a fait si peur.

Maintenant je peux dire qu'au fond moi j'avais très peur de la vie. Je suis en école de commerce, donc un milieu compétitif, où les gens perdent parfois leur humanité...Cette année je dois passer des concours pour les masters et je crois que ça me terrifiait ! Et la canabis à fait resurgir tout ça...

Voilà, prenez le temps de guérir, bouger, consultez, forcez vous et vous verrez ça ira mieux!
Et surtout après avoir lu mon post ne retournez jamais sur les forums vous ne savez pas qui vous lisez !
Cordialement !

Hors ligne

 

#52 2014-05-29 00:36:47

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Bonjour tout le monde, Jeanne 3100 j'ai eu exactement la même chose que toi, dû à la même cause. J'ai fait un bad trip à une période de fin d'été, il y avait donc bcp de facteurs qui ont fait que j'étais déjà dans un état de stress. L'arrivée de la rentrée, la fin de l'été, se dire qu'il y a toute une année a reprendre etc.. de plus l'année du BAC donc évidemment plus de stress.. Bref, j'ai eu à partir de cet évènement qui m'a provoqué un énorme choc (sur le coup, mon coeur s'est mis a battre très vite, je croyais que j'allais mourir, je voyais tout flou : c'était une sorte de crise d'angoisse très impresionnante). Puis, la nuit, pas réussie a dormir etc.. Bref, je suis tombée dans la dépersonnalisation. Mais contrairement à d'autres je vous rassure ça n'a pas duré des années mais seulement 3 mois, bien que ces 3 mois aient été horribles mais on y survit !!! De plus, je n'en ai évidemment pas parlé à mes parents, j'ai du donc leur faire croire que j'étais dans une phase de stress a cause du bac.. par contre, je connaissais quelqu'un qui avait vécu ça donc durant ces 3 mois je lui demandais conseil, lui expliquai ce que je ressentais et cette personne m'a énormément aidé donc je vous conseille vraiment de parler à quelqu'un, il ne faut pas garder pour soi car on croit qu'on est seul à vivre cela mais c'est FAUX.
Donc pendant ces 3 mois, je me suis posés toutes les questions inimaginables qu'on puisse se poser "qui suis-je? qu'est-ce que je suis? pourquoi je pense, je parle? qu'est-ce que c l'univers? qui est en moi?" j'avais l'impression que quelqu'un me controlait. De plus, j'avais tout le temps l'impression d'avoir une vitre en face de moi et que ce que je voyais n'étais qu'une image, comme si j'étais renfermée en moi meme et qu'on me passait un film..
Bref, je suis passée par la et j'en ai guéri rapidemment par rapport à d'autres donc ne vous inquiétez pas, c'est OBLIGE que vous vous en sortiez car c'est une phase normale de la vie, cp passent par la meme si vous avez l'impression que vous etes le seul à ressentir cela et que vous aimeriez etre dans le corps de vous amis que vous trouvez heureux alord que vs ne l'etes pas. Mais c'est faux, vous etes heureux, vous avez une vie heureuse, c'est juste que ces pensées vous bouffent, vous avez l'impression qu'elles vous controlent mais c'est en y pensant trop q'elles vont continuer à se manifester.
Pour ma part, j'ai réussi a sortir de cette phase qui n'est pas une maladie je le répète (ne vous imaginez pas que ça va restez à vie ou que vous allez etre skhizo comme je me le disais tt le temps!!) en écrivant, en écoutant de la musique, en s'occuppant (meme des choses betes comme jouer à l'ordi, faire de la cuisine, lire, etc..) s'occuper l'esprit !! Au début je rentrais des cours et tout les soirs je m'enfermai dans ma chambre en pleurant jusqu'au jour ou g décider de me dire "Au pire ok, je vois trouble, comme si j'étais dans un reve etc.. mais il ne m'est jamais rien arrivé et je SAIS qu'il ne m'arrivera jamais rien et que c juste des pensées qu ime font ça DONC autant vivre avec et essayer de faire des choses qui nous rendent heureuse avec" . A partir de ce moment, tout est allé bcp mieux, je vous assure. J'ai guéri rappidemment après m'être dit ça..!

Voilà, j'espère que je vous ai aidé mais surtout n'ayez pas peur ça ne restera JAMAIS à vie, bien que j'en étais persuadée. Il ne faut pas etre patient et "attendre", i lfaut comme je vous l'ai dit, s'occuper l'esprit en faisant des choses qui nous ne font pas penser à cette depersonnalisation !!
Ah oui et j'ai fait une cure de magnésium durant 1mois, ça m'a permis de me requinquer car cela me fatiguait beaucoup !! Faites-le ça fait un bien fou ! smile

Hors ligne

 

#53 2014-05-29 00:39:15

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Bonjour à toutes et tous,

J'avais simplement envie, pour toutes celles et ceux qui passent par cette épreuve de déperso / déréa, d'apporter mon témoignage.

Déjà, pour commencer, je suis quelqu'un de particulièrement angoissé. J'ai toujours eu peur d'être folle, d'avoir une maladie psychiatrique, d'être qlq'1 de mauvais, j'ai eu des phobies d'impulsion atroces, toujours de manière cyclique, ça venait, puis ça partait au bout d'un moment. J'ai vécu pendant 15 ans avec cette épée de Damoclès au-dessus de ma tête.

Et puis ça revenait, toujours, encore, et ça durait et à chaque fois, la même question : est-ce que ça va s'arrêter un jour ? Est-ce que je suis folle ? L'enfer total. Je sais que nous sommes nombreux dans ce cas. Images horribles, phrases entêtantes, etc.

Avec en prime une sensation horrible de ne plus se reconnaître, de ne plus être soi, d'avoir des sensations d'irréalité, de se poser des questions existentielles, est-ce moi ou pas ? (Ce qui n'arrangeait pas mon angoisse de folie), bref. Je ne pouvais plus conduire, prise de crises de panique, l'impression de vérifier tout ce que l'on dit, de s'écouter parler, de se "regarder voir".

Le plus terrible est que l'on se dit que cela ne partira jamais, qu'on sera dans cet état à vie. Pour essayer de me retrouver, je regardais des photos, j'essayais de reconnecter avec mon "moi".

J'ai appris qu'il s'agissait de dépersonnalisation / déréalisation.

Je viens vous apporter un témoignage positif : ça part !! ça s'en va, ça ne revient pas, et ON S'EN SORT !!
J'ai été suivie par un psychiatre qui ne m'a jamais mise sous traitement. Il y a un remède, le plus efficace : regarder ses problèmes en face, les affronter, en parler, se vider. C'est très dur, mais je n'ai jamais pris d'antidépresseurs. Pöurtant je lui ai posé la question, il n'a jamais voulu m'en prescrire.

Il faut se battre et se dire que tout ça prend fin. C'est horrible, mais ça s'arrête à un moment. Il faut savoir être patient. Pour moi cela a duré 1 an, mais les sensations ont évolué au fil des mois. Au départ, je ne pouvais plus conduire, je ne travaillais pas non plus. Ensuite, je me sentais assez confiante pour reprendre ma voiture, puis ensuite j'ai repris un peu plus de confiance et j'ai pu passer des entretiens (c'est très difficile car on se surveille beaucoup). J'ai pu ensuite faire un repas avec mes copines. Idem, très dur, il faut essayer d'outrepasser ses sensations, de ne pas focaliser. Lorsque l'on arrive à faire tout cela, c'est déjà une petite bataille de gagné. Notre cerveau l'intègre, et donc la déperso vous lâche les baskets petit à petit.

La déperso est une réaction de défense de l'esprit, une manière de le protéger lorsque les épreuves sont trop dures à accepter. Ce n'est pas un début de schizophénie ou de bipolarité ou je ne sais quoi.

Juste un conseil : entourez-vous des bonnes personnes pour en parler, c'est ce qui m'a permis de m'en sortir plus vite. J'ai eu la chance d'être accompagnée par ma meilleure amie qui avait déjà vécu une chose similaire, elle m'expliquait tout ce que je ressentais, me décrivait les étapes par lesquelles j'allais passer. Cela me rassurait. Quoiqu'il arrive, on s'en sort. N'oubliez pas cela. Vous seriez surpris par le nombre de personnes qui vivent ou qui ont vécu cet épisode. Faites également attention à toutes les conneries que vous lirez sur internet.

Et surtout ne perdez pas espoir. On y arrive, je vous le jure !


Bon courage à tous.

Hors ligne

 

#54 2014-05-29 00:53:46

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Puisque apparemment tu lis l'anglais :

http://psychcentral.com/ask-the-therapi … s-anxiety/

Hors ligne

 

#55 2014-05-29 12:48:18

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 284

Re: DP/DR ?

J'ai une Expérience très similaire Eazy ...  et au final on s'en sort comme tu dis . Et bien plus fort qu'avant ! Ça fait combien de temps que tu es sortie de tt ça ?

Hors ligne

 

#56 2014-05-29 12:54:55

avicii
Member
Date d'inscription: 2012-04-30
Messages: 203

Re: DP/DR ?

Comment garder espoir lorsque ça fait bientôt 20 années que ça dure 24h/24 ?

Hors ligne

 

#57 2014-05-29 12:56:21

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Une expérience similaire à celle de Pierre tu veux dire ? Genre toi aussi tu t'es convaincue que tu partais dans la schizophrénie ?
Pour ma part ça s'est évaporé au fil des mois, petit à petit. Je m'étais mise en tête que j'allais devenir schizo, donc ça alimentait énormément mon angoisse, j'étais désespérée, j'avais envie de mourir, pour moi ma vie était foutue.
Et puis j'ai du changer de psy, celle que j'avais vu au début de mes troubles arrêtait son activité pour un congé maternité, et la nouvelle m'a dit cash "je ne dis pas que vous êtes schizophrène, je ne dis pas que vous ne l'êtes pas non plus". Le choc ! En fait elle m'a provoquée, pour elle cette peur de la schizo était liée à tout autre chose et c'était vrai. Comme quoi notre pensée à beaucoup de pouvoir et on peut se mettre dans des états monstrueux simplement à cause de nos croyances !
Je crois que j'ai encore parfois un peu de DP, très légèrement, c'est quand je suis angoissée, mais ça ne me fait plus peur, je sais que c'est pas grave du tout.
Et toi, quelle est ton expérience de ce trouble ?

Hors ligne

 

#58 2014-05-29 12:57:35

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Avicii, tu veux dire que ça a commencé à quel âge pour toi ?

Hors ligne

 

#59 2014-05-29 13:00:57

avicii
Member
Date d'inscription: 2012-04-30
Messages: 203

Re: DP/DR ?

A l'age de 10 ans Eazy, lors d'une crise d'angoisse

Hors ligne

 

#60 2014-05-29 13:08:03

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Mon pauvre, j'imagine un petit bout de dix ans qui vit ça, ça doit être tellement dur, à cet âge là t'es encore tout innocent et tu dois vraiment pas comprendre ce qu'il t'arrive, encore moins qu'à l'âge adulte.
Je pense qu'on s'en sort plus facilement quand on intervient tôt après le traumatisme, et pour ta part, ça n'a pas pu être fait puisque tu était trop petit. Donc quelque chose s'est"cristallisé", à la fois au niveau psychique et sans doute même au niveau neuronal. J'avais parlé de la DP/DR avec mon prof de neuro et il m'avait dit que suite à un traumatisme le cerveau se bloquait et que ça pouvait durer des années et des années, que c'était "normal".
Du coup, toi, tu as appris à vivre avec. Ton cerveau a sans doute enregistré ça comme un était normal.
Comment sont tes symptômes précisément ? J'imagine que ça reste à un niveau constant mais relativement léger ?

Hors ligne

 

#61 2014-05-29 13:25:32

avicii
Member
Date d'inscription: 2012-04-30
Messages: 203

Re: DP/DR ?

Oui c'est constant mais léger comme tu dis, j'ai appris à vivre avec. Les premières années étaient les plus dures, il y avait la dépersonnalisation et l’adolescence à gérer en même temps... mes parents ne m'ont pas du tout aidé.  Au contraire ils m'engueulaient. Je me demande encore comment j'ai survécu à ça.
Nous sommes plusieurs sur ce site à faire des dépersonnalisation de longue durée... Quand on aime, on ne compte pas smile
Bravo à toi, et merci de revenir sur ce site.
Même si le cerveau est bloqué, il a une très forte plasticité et tout est encore possible, c'est ce que je me dis.

Hors ligne

 

#62 2014-05-29 13:48:51

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 284

Re: DP/DR ?

Non Eazy , je disais expérience similaire à la tienne .

Salut Avici, les symptômes s'atténuent au fil du temps ??? Ou pas du tt ?

Hors ligne

 

#63 2014-05-29 13:51:34

shaheed63
Member
Date d'inscription: 2010-12-10
Messages: 284

Re: DP/DR ?

Mince Javai pas lu ta dernière réponse Avici dsl. Du coup ça répond a ma question .

Hors ligne

 

#64 2014-05-29 15:23:39

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Oui Avicii j'imagine que si c'est resté c'est que tu n'as pas du tout été soutenu et qu'on t'a même mis la pression, qu'on t'a enfoncé au lieu de t'aider alors que tu ne méritais pas ça. Ce n'était vraiment pas la bonne chose à faire de t'engueuler au lieu de te rassurer et de te calmer avec douceur...
Même si tu subis cet état encore aujourd'hui, tu es très fort d'avoir tenu, ça montre que tu es quelqu'un de résistant.
Est-ce que tu peux dire pour quelle raison tu as fait cette crise d'angoisse à 10 ans ? Quelle était la situation ?
Et je pense que c'est possible que le mécanisme neuronal puisse se modifier, on est en plein dans les travaux sur la plasticité neuronale et ça a l'air assez impressionnant ce que le cerveau peut faire smile

Hors ligne

 

#65 2014-05-29 15:24:53

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Et toi Shaheed, qu'est-ce qu'il s'est passé pour que tu en arrives là ?

Hors ligne

 

#66 2014-05-29 16:31:18

Erreip25
Member
Date d'inscription: 2014-05-25
Messages: 46

Re: DP/DR ?

Les témoignages sont effectivement très similaires au moins, même si je les remet en doute bêtement, ça me rassure. smile.

Pour avicii, désolé que tu aies à endurer ça pendant autant de temps, ça va être égoiste mais j'espère que ça ne sera pas mon cas (encore que je pense que les premiers mois sont les plus durs, que ça ne dure ou pas).
Je pense que c'est dû simplement à la violence/répétition des traumatismes, plus il y en a eu/plus ils sont violents, plus ça dure hmm

Hors ligne

 

#67 2014-05-29 16:43:40

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Pourquoi tu les remets en doute ? Enfin je veux dire, quand tu les lis, tu te dis quoi dans ta tête pour que ça t'amène à douter ?

Hors ligne

 

#68 2014-05-29 17:08:04

Erreip25
Member
Date d'inscription: 2014-05-25
Messages: 46

Re: DP/DR ?

Bah le truc du "peut-être programmé pour écrire/dire/faire ça", même si ils sont exactement dans mon cas en réalité ._.

Hors ligne

 

#69 2014-05-29 17:40:28

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Mais pourquoi ils seraient programmés ? Genre y'a que toi qui est capable de penser, de ressentir, d'avoir une conscience et les autres ce sont simplement des moutons ?

Hors ligne

 

#70 2014-05-29 17:50:35

Erreip25
Member
Date d'inscription: 2014-05-25
Messages: 46

Re: DP/DR ?

La pensée est débile je m'en rend compte, mais c'est en permanence "Et si?" tongue, je n'y crois pas spécialement, mais je remet tout en doute avec ce genre de pensée, ouais hmm

Hors ligne

 

#71 2014-05-29 18:23:05

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Je crois qu'à un moment on se met en mode "défi" et on cherche à douter de tout, c'est comme un automatisme, on n'a plus envie de croire, de faire confiance. On a eu une très mauvaise surprise lors du badtrip, alors après on n'a plus confiance en rien...

Hors ligne

 

#72 2014-05-29 18:30:16

avicii
Member
Date d'inscription: 2012-04-30
Messages: 203

Re: DP/DR ?

Merci Eazy, pour répondre à tes questions, lorsque j'étais jeune j'étais très sensible. J'intériorisais les choses et tout prenait de grosses proportions chez moi. Je me posais énormément de questions sur la vie et la mort. Sans entrer dans les détails, à 10 ans je pense que j'ai tout simplement fait une dépression, qui a provoqué cette grosse attaque de panique qui est à l'origine de ma dépersonnalisation.
Eh oui les enfants aussi font des dépressions... sous une forme différente de celle de l'adulte.
Non Erreip25 c'est pas égoiste j'espère que tu t'en sortira rapidement. J'ai vu que vous parliez de la schizophrénie, il y a cette maladie aussi qui pourrait nous correspondre : le trouble de la personnalité schizoïde

Hors ligne

 

#73 2014-05-29 18:40:49

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Tu es un hypersensible alors smile Quand un petit enfant se pose beaucoup de questions existentielles c'est souvent lorsqu'il n'est pas dans un environnement sécurisant et qu'il se trouve un peu livré à lui-même, il n'est pas suffisamment entouré ni écouté. La dépression n'est alors pas surprenante...même les nourrissons peuvent faire une dépression, il n'y a pas d'âge pour cette maladie.
Perso je ne me retrouve pas dans la personnalité schizoïde ni schizotypique -qui au passage ne sont pas des maladies attention, c'est simplement une description d'un type de personnalité -, mais après je trouve que c'est un raccourci un peu rapide de mettre l'étiquette "schizoïde" sur quelqu'un qui a peut-être simplement un profil dépressif, qui l'amène donc à se replier sur lui-même en étant introverti et peu expressif au niveau émotionnel.

Hors ligne

 

#74 2014-05-29 19:05:54

Erreip25
Member
Date d'inscription: 2014-05-25
Messages: 46

Re: DP/DR ?

Je suis pas convaincu d'être schizoïde non plus, du moins juste en lisant l'intro "Il n'est en apparence pas touché par les marques de sympathie ou d'affection et n'exprime pas ses émotions, d'où une image de froideur, d'apathie", au contraire je suis quelqu'un qui adore être complimenté (et quelqu'un de plutôt vantard en général), et je dépend vraiment beaucoup du regard des gens. Je pense que j'exprime vraiment énormément mes émotions aussi, et sur le plan apathique, avant cet événement, j'étais extrêmement empathique, je ne supportais pas de voir un SDF dans la rue sans rien lui donner.

Non c'est juste ces pensées qui sont juste invivables, à savoir si c'est du uniquement à la DP/DR, ou à autre chose (pas qu'à la schizophrénie hein big_smile mais plutôt à un TOC).

J'ai vraiment aucun facteur de risque, en général une personne est atteinte dans la famille, ce n'est pas mon cas, en général la personne vit dans un milieu social peu aisé, ça n'est pas mon cas, et, même si ça va être horriblement vantard, en général schizophrénie est associée avant la maladie à un QI assez bas (je ne dis pas que le QI représente l'intelligence, attention, je parle juste du "taux calculé" ici), alors que les maladies style bipolarité sont souvent associées à un haut QI, hors j'ai été diagnostiqué haut QI dans mon enfance donc aucune idée.

Hors ligne

 

#75 2014-05-29 20:31:39

Eazy
Member
Date d'inscription: 2013-09-17
Messages: 98

Re: DP/DR ?

Oui Pierre, tu as "simplement" développé un toc idéatif très envahissant. Avant on décrivait la névrose obsessionnelle comme "la folie du doute", ça veut tout dire !
Et tu accordes énormément d'importance à tes pensées, or les pensées sont uniquement des pensées, ce ne sont pas des faits.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson